Investir au Cameroun-Le Crédit Mutuel vient rallonger la liste des entreprises de microfinance à la dérive au Cameroun

Le Crédit Mutuel vient rallonger la liste des entreprises de microfinance à la dérive au Cameroun
Depuis bientôt un mois, les clients de l’établissement de microfinance camerounais dénommée Crédit Mutuel sont dans le désarroi. Et pour cause, ils se heurtent depuis près de quatre semaines aux guichets fermés de
cette institution financière, qui comptait parmi ses clients de nombreux commerçants des marchés de Yaoundé.
Une note signée de la direction générale informe les clients que l’institution financière fait face à de «fortes tensions de trésorerie», suite à des retraits massifs de fonds eux-mêmes consécutifs à ce que la direction générale appelle «rumeurs malveillantes» au sujet de la faillite du Crédit Mutuel.
Selon des sources proches de cette structure, la situation est consécutive au décès du promoteur de cet établissement financier, Joseph Njeunou. Une disparition qui a fait naître des dissensions entre les membres de la famille du défunt et ses partenaires financiers dans l’affaire, chaque partie voulant prendre le contrôle du Crédit Mutuel.
Mis au parfum de ces tiraillements qui ne sont pas de bon augure pour l’avenir de cette institution financière, certains clients importants de cet établissement de microfinance ont aussitôt effectué des retraits massifs, laissant les caisses de la société exsangues.
La situation au Crédit Mutuel vient rappeler la fragilité des institutions de microfinance au Cameroun, pays qui compte environ 500 de ces structures, selon les statistiques du ministère des Finances. A l’instar de Cofinest, Crédit du Golfe ou encore Fiffa, qui ont fait faillite ces dernières années, ces structures souvent dirigées comme des épiceries et finissent souvent par fermer boutique au bout de quelques années de fonctionnement, laissant leurs clients dans le désarroi.
BRM
Agence Ecofin