Le gombo tue 72% des cellules du cancer du sein et ralentit leur croissance in vitro

okra
Le gombo tue 72% des cellules du cancer du sein et en ralentit la croissance in vitro : une lectine récemment découverte dans le gombo, également appelé okra (Abelmoschus esculentus), montre qu’il tue 72% des
cellules humaines du cancer du sein (MCF7) in vitro, principalement en induisant la mort cellulaire programmée.
Il a été également montré que l’extrait de gombo ralentit de 63% la croissance des cellules cancéreuses du sein. Il est de plus intéressant de remarquer que nous révélons constamment de nouveaux composés anti-cancer dans les aliments que nous consommons quotidiennement.
La recherche sur le gombo pour la prévention du cancer est en phase de démarrage, cependant, une autre étude récente a montré que la pectine de gombo est active contre les mélanomes fortement métastasiques (B16F10), réduisant ainsi leur prolifération en induisant un arrêt du cycle cellulaire et la mort cellulaire programmée (apoptose).
Dans une autre étude, le modèle d’alimentation du sud des Etats-Unis où l’on mange du gombo, du gruau, du pain de maïs, des haricots, du riz et des patates douces, s’est avéré réduire de 40% le risque de cancer de la prostate dans un groupe d’hommes américains, mais ce qui est intéressant, c’est qu’une alimentation plus riche en fruits et légumes n’a pas réduit le risque dans ce groupe.
En bref : le gombo est un aliment sain qui est déjà largement consommé, et maintenant les dernières recherches nous indiquent qu’il peut protéger d’au moins trois cancers différents.
D’autres recherches sont nécessaires pour confirmer ce fait chez les humains, mais en attendant, c’est certainement un bon choix d’ajouter du gombo à votre régime alimentaire, qui devrait déjà comporter une grande variété de légumes, et en grandes quantités.
6 autres raisons pour lesquelles vous devriez manger du gombo plus souvent:
Le gombo est un légume culinaire et médicinal exotique (disponible toute l’année) qu’il est préférable de se procurer au début de l’automne lorsque les cultures atteignent leur apogée. Habituellement, le gombo s’utilise comme agent épaississant dans les soupes en raison de sa texture collante mais il y ajoute des pouvoirs nutritifs car il est rempli de vitamines, minéraux et autres nutriments qui procurent un éventail de bienfaits pour la santé qui vont du traitement du diabète à la prévention de la maladie rénale.
Une seule tasse de gombo cru contient un peu plus de 30 calories, environ 3 grammes de fibres alimentaires, 2 grammes de protéines, 7,6 grammes de glucides, 0,1 gramme de matières grasses, 21 milligrammes de vitamine C, environ 88 microgrammes de folate, et 57 milligrammes de magnésium. Cela fait du gombo un héros de la nutrition et un aliment facile à se procurer en ce qui concerne notre santé.
Que vous consommiez le gombo en compotes, bouilli, frit ou même sous forme marinée, vous pouvez recueillir les avantages pour la santé de ce petit légume vert à tout moment de l’année. Voici 6 raisons pour lesquelles vous devriez manger du gombo plus souvent :
Soulage l’asthme
Il suffit de consommer de petites quantités de fruits ou de légumes riches en vitamine C, comme le gombo (21 milligrammes par tasse), pour soulager l’asthme. Une étude de l’an 2000 publiée dans la revue Thorax a trouvé que la consommation d’agrumes ou de kiwis a conféré un effet hautement protecteur contre les symptômes de la respiration sifflante dans l’enfance. L’effet protecteur a été observé même chez les enfants qui ont mangé des fruits seulement une à deux fois par semaine. Les chercheurs ont trouvé que c’était particulièrement avéré chez les patients déjà sensibles.
Abaisse le cholestérol
Le gombo favorise non seulement une bonne santé digestive, mais également des bons niveaux de cholestérol en raison de sa teneur élevée en fibres. Les fibres solubles peuvent être dissoutes dans l’eau, ce qui signifie qu’elles se décomposent dans le tube digestif. Là, elles se lient également au cholestérol d’autres aliments si bien qu’il peut être éliminé en même temps que d’autres déchets. A son tour, le taux de cholestérol total chute, selon les publications de l’Ecole de Santé de Harvard. Le gombo contribue également à réduire le cholestérol lorsqu’il remplace tous les aliments contenant des niveaux élevés en graisses et en cholestérol – le gombo ne contient pas de cholestérol et très peu de matières grasses.
Contrôle le diabète
Les fibres solubles peuvent aider les diabétiques du fait de leur capacité à stabiliser les niveaux de glucose sanguin. Elles agissent sur la façon dont le sucre est absorbé dans les intestins. Dans une étude de 2011 publiée dans la revue SRN Pharmaceutics, les chercheurs ont fait tremper des tranches de gousses de gombo dans de l’eau et ont ensuite donné la solution à des rats par un tube gastrique. Un groupe de contrôle n’a pas reçu cette solution. Les chercheurs ont trouvé que le gombo a contribué à réduire le taux d’absorption du glucose puis à réduire les niveaux de glycémie chez les rats ayant reçu le traitement.
Stimule le système immunitaire
La riche teneur en vitamine C et en composés antioxydants du gombo est de plus multipliée comme immunostimulant contre les dangereux radicaux libres, tout en soutenant le système immunitaire. La vitamine C pousse le système immunitaire à créer davantage de globules blancs qui peuvent aider à combattre d’autres substances étrangères et agents pathogènes du corps.
Prévient la maladie rénale
Manger régulièrement du gombo peut être utile pour la prévention des maladies du rein. Une étude de 2005, publiée dans le Jilin Medical Journal a constaté que les patients qui ont mangé du gombo quotidiennement avaient davantage réduit les signes cliniques de lésions rénales que ceux qui avaient un régime anti-diabétique. Ceci est utile, car près de la moitié des cas de maladies du rein se développent à partir du diabète.
Favorise une grossesse en pleine santé
Les niveaux élevés du gombo en vitamine A, vitamines B (B1, B2, B6), et vitamine C, et des traces de zinc et de calcium, en font un légume idéal à consommer pendant la grossesse. Le gombo est également un complément utile pour ses fibres et son acide folique. Ceci permet d’éviter les anomalies congénitales comme le spina bifida et peut même traiter la constipation pendant la grossesse.
sante-nutrition.org