Le Nigérian Bello Abubakar qui a 97 épouses révèle comment il les satisfait au lit!

bello-abubakar
Dans l’une de nos précédentes publications, nous vous parlions d’un octogénaire nigérian des plus extraordinaires de sa génération en ce moment. Nommé Alhaji Pa Bello Abubakar Masaba, l’homme a 97
épouses et plus de 190 enfants…Lire ici pour ceux qui l’avaient raté: http://www.afrikmag.com/decouvrez-bello-abubakar-lhomme-qui-a-epouse-107-femmes-avec-plus-de-185-enfants/
L’homme est à la tête d’un ménage de 5000 personnes à Bida, au Nigeria. C’est un érudit islamique et guérisseur. En 2008, l’homme a été détenu pendant des semaines pour ne s’être pas soumis à la charia, qui interdit d’épouser plus de quatre épouses. Il lui a été ordonné de divorcer de 82 de ses épouses, pour ne rester seulement qu’avec quatre, comme prescrit par l’Islam. Il a refusé. L’affaire a été traînée dans une Haute Cour d’Abuja, où il a été libéré après le témoignage de 57 des épouses, qui ont affirmé avoir accepté le mariage de leur propre gré.
Dans une interview avec un journal étranger, Masaba a révélé comment il continue à écrire son nom dans le livre Guiness des Records, comme étant l’homme le plus prolifique du Nigeria, en épousant encore plus de femmes chaque fois qu’il voit une nouvelle femme qui lui plait.
Lorsqu’il a été demandé comment Masaba satisfait ses femmes s3xuellement, l’octogénaire a dit que son pouvoir s3xuel est de Dieu. « Dans sa sagesse, Dieu m’a donné le pouvoir et la force de leur donner la portion s3xuelle dont elles ont besoin. Si je ne les satisfaisais pas, elles seraient allées », a t-il dit.
Il y a eu des rumeurs qui courent, selon lesquelles le polygame «spectaculaire» de 87 ans est mort après une brève maladie. Vanguard l’a contacté et il a rejeté les rumeurs de sa mort, en disant:
« Je suis encore en vie, bouillonnant de santé de fer. Je suis encore en vie. Au moins, vous pouvez m’entendre parler et certainement, un mort ne peut pas parler. La rumeur est sans fondement et peut mieux être décrite comme l’œuvre de mes détracteurs parce qu’ils envient ce que Dieu a fait et ce qu’il fait encore pour moi. Je suis assis à l’extérieur de ma maison et je parle avec vous vivre à Bida sans aucun problème avec ma santé. Ce que je fais est divin. C’est une mission et je vais continuer à le faire jusqu’à la fin »
afrikmag.com