Le Premier ministre canadien Justin Trudeau entame sa tournée africaine avec le Liberia

Pour son premier déplacement sur le continent africain, le Premier ministre canadien Justin Trudeau s'est rendu au Liberia, où il a rencontré la présidente Ellen Johnson Sirleaf. 

Un choix qui interpelle, quand on sait qu’il est considéré comme un héraut des droits des minorités, notamment LGBT, tandis qu’au Liberia, l’homosexualité est punie pénalement.
Au cours de son dialogue avec la présidente Ellen Johnson Sirleaf, qui s’était déclarée en faveur du maintien de la pénalisation de l’homosexualité au Liberia en 2012, il n’a d’ailleurs pas manqué de faire allusion au sujet en expliquant que « chaque pays avance à son rythme dans la défense des droits LGBT ».
Mais la vraie raison de son déplacement n’est pas là. « J’ai choisi de me rendre au Liberia pour deux choses », a-t-il déclaré. « Pour le travail remarquable accompli par votre Présidente depuis tant d’années, et pour la place qu’elle et toute la société libérienne tentent d’offrir aux femmes dans le pays. »

Après avoir salué le parcours de la première femme chef d’État du continent, lauréate d’un prix Nobel de la Paix, en 2011, Justin Trudeau s’est ensuite félicité de la place occupée par les femmes au Liberia. Il a pris l’exemple de Phumzile Mlambo-Ngcuka, directrice exécutive d’ONU Femmes et de Mahawa Wheeler, directrice du bureau Femmes, genre et développement au sein de l’Union africaine.
Une aide de 8,6 millions d’euros 
Justin Trudeau et Ellen Johnson Sirleaf se sont ensuite concentrés sur les relations économiques entre les deux pays. Lors d’une conférence de presse, Justin Trudeau a annoncé « un financement de 12,5 millions de dollars canadiens (8,6 millions d’euros) pour de nouvelles initiatives visant à favoriser la démocratie, la paix et la sécurité ainsi que l’inclusion et l’égalité des sexes en Afrique », dans l’optique de l’élection présidentielle de 2017.
Justin Trudeau a également rappelé que le Canada avait déjà versé 24 millions de dollars canadiens (16,8 millions d’euros) en aide au développement au Liberia en 2014-2015.
Il a quitté Monrovia pour rejoindre Antananarivo, capitale de Madagascar, pour le sommet de l’Organisation internationale de la francophonie qui se tiendra samedi 26 et dimanche 27 novembre.
Jeune Afrique