MAFIA, SEXE, CORRUPTION, GUERRE DE CLANS A L’AMBASSADE DU CAMEROUN EN ANGLETERRE

Ceci ne date pas d'aujourd'hui. Mais plutôt une enquête qui commence en fin 2011. Juste après la célébration du cinquantenaire, occasion pour laquelle l'ambassadeur avait fait entrer un Contenaire de
boissons camerounaises, Certains responsables de l'ambassade détectent une occasion de se faire de l'argent facile en utilisant l'exonération et donc l'autorisation est octroyée par le chef de mission en personne. A noter que l’ambassade du Cameroun couvre la grande Bretagne, l'Irlande du nord et la scandinavie.
Des responsables de l’ambassade ont donc fait scanner ce document autorisant l’importation des produits en provenance du Cameroun en changeant les dates. Alors, commence tout genre de trafic : Cigarettes, boissons, Parfums et nourriture africaine. Les réseaux ont donc été tissé avec quelques Camerounais pour importer des Contenaires de boissons en Angleterre et l'exonération de la TVA sur produits exporté vers le Cameroun. C'est donc le montant de la TVA qui déclenche toute l'affaire.
Pendant trois ans, le Haut Commissaire et son staff auraient été cuisiné par les enquêteurs de la douane britannique. Imaginez vous qu'un Ambassadeur soit questionné dans ce qui est considéré comme territoire Camerounais!? Grave. Au final, le gouvernement britannique va demander le départ de quatre diplomates donc l'ambassadeur, le No 2 de la communication, le 2ème secrétaire qui est le chargé d'affaires actuel et l'attaché militaire. Faute de quoi ils devront faire face à la justice britannique.
Une autre affaire qui viendra s'ajouter sur l'affaire des malversations financières qui s'est manifestée par la surfacturation dénichée par le Contrôle Supérieur de l’Etat. Sur cette affaire, le Ministre conseiller sera simplement rappelé au Cameroun et remplacé par une dame qui attend son accréditation.
Mais, d’après nos sources, les choses seraient plus complexes et traduisent une guerre de réseaux. L’une de nos sources au Ministère des Relations Extérieures du Cameroun (MINREX) souligne : « Pour signer un document des finances, il faudrait au préalable obtenir l'accord du chef de mission et sa secrétaire qui vérifie tout et même, et la vérification du premier secrétaire qui est de la DGRE ( le service de renseignement camerounais). Mais, comme tous ont peur du premier secrétaire, ils passaient par le secrétaire de l'ambassadeur qui est bien trempé dans l'affaire et refuse désormais de rentré au Cameroun répondre aux questions ». Notons que cette malversation s’est produite à la suite du départ de l'ex-percepteur de l’ambassade qui est aujourd'hui trésorier payeur au Cameroun. L'intérim est assuré par le percepteur de Madrid et c'est lui qui va découvrir le pot aux Roses.
Le haut commissaire s'appelait : Nkwelle Ekaney, est décrit comme « un vrais cow-boy » accusé d’avoir enceinté deux femmes mariées. Les maris cocufiés ont par la suite saisi la justice britannique et les autorités camerounaises.
Un nouveau colonel est en place depuis trois semaines. Le nouveau conseiller à la culture et l'éducation est en poste. la nomination du nouveau percepteur et d'un nouveau haut commissaire attendue. A l’ambassade, l’on attend le remplacement du 2ème secrétaire chef du protocole. Car celui en place est aussi rappeler parce-que fortement impliqué dans tous ces scandales. Le 1er secrétaire, agent de la DGRE est considéré comme la taupe. Ce qu’il nie fermement. Affirmant même avoir tenté de peser de tout son poids pour apaiser la situation.
Boris Bertolt