Cameroun - Audience au Palais de l'Unité: Le nouveau président américain Donald Trump a-t-il envoyé son Ambassadeur au Cameroun pour rassurer Paul Biya ?


L’arrivée d’un nouveau président à la tête des puissances comme les Etats-Unis et la France, pays qui ont une certaine influence sur le Cameroun, est toujours suivie des questionnements sur l’avenir de Paul Biya à la tête du Cameroun.
Il y règne depuis plus de trois décennies. Les français Nicolas Sarkozy et François Hollande ou l’américain Barack Obama avaient annoncé après leur élection à la magistrature suprême de leur pays respectif, d’aider les pays africains à se débarrasser des Chefs qui manigancent pour s’éterniser au pouvoir. Finalement, tous sont en train de prendre leur retraite sans y parvenir. L’arrivée prochaine de Donald Trump à la Maison blanche a remis au goût du jour le questionnement sur la nature des relations que la nouvelle administration du pays le plus puissant au monde va entretenir avec le Cameroun qui n’a connu que deux présidents 56 ans après son indépendance.
Pour ceux qui espèrent une véritable rupture, la cellule de communication du président de la République du Cameroun, fait s’avoir qu’il n’y aura rien de nouveau sous le soleil. En effet, au terme de l’audience que Paul Biya a accordé le vendredi 02 décembre 2016 au palais de l’Unité à l’Ambassadeur des Etats-Unis au Cameroun Michael Stephen Hoza, un compte rendu d’audience publié sur le site Internet officiel de la présidence, révèle que le diplomate américain est allé assurer son hôte que le changement d’homme fort au pays de l’Oncle Sam, n’entamera pas la qualité des relations entre Yaoundé et Washington. «S’exprimant devant la presse à l’issue de cette audience, l’Ambassadeur des USA a déclaré avoir passé en revue avec le Président de la République, plusieurs sujets d’intérêt commun: la coopération  bilatérale, la sécurité au Cameroun et dans la sous-région, ainsi que les derniers événements  survenus sur le terrain social dans notre pays. S’agissant de la coopération bilatérale, le diplomate américain a assuré que la prise de fonction du nouveau Président américain, Donald TRUMP,  n’entamera pas la qualité des relations entre les deux pays. Au plan économique, le partenariat entre les deux pays va se poursuivre en se renforçant, a-t-il indiqué, de manière à attirer des investissements privés américains, dans le but de contribuer efficacement au décollage de l’économie camerounaise. Au sujet des tensions sociales enregistrées récemment à Buea et à Bamenda, l’Ambassadeur et le Président Paul BIYA ont réaffirmé l’option du dialogue pour  éviter la violence. Pour l’Ambassadeur HOZA, le Cameroun doit tirer un meilleur avantage de sa diversité. Le secret du futur, a-t- il insisté, réside dans le dialogue inclusif entre tous les Camerounais» peut-on lire sur le site de la présidence camerounaise.
Âgé de 70 ans,  Donald Trump entre en fonction le 20 janvier 2017. Il sera le sixième président américain que Paul Biya qui dirige le Cameroun depuis 1982, a vu passer.
Par Adeline ATANGANA | Cameroon-Info.Net