Cameroun - Palais de l’Unité: La Présidence de la République en manque de liquidités


Sur près de 2000 temporaires en service à la Présidence de la République, seule la moitié a perçu son salaire mensuel allant de 16 000 FCFA à 20 000 FCFA. L’opération a été suspendue pour défaut de liquidité et renvoyée après les fêtes de fin d’année.
D’après le Quotidien L’Épervier Plus paru le 16 décembre 2016, les temporaires en services à la Présidence de la République du Cameroun sont en colère et expriment leur ras-le-bol. «Des sources proches de l’Intendance font état de ce que, pour le compte du mois de décembre 2016, de nombreux agents temporaires n’ont pas pu entrer en possession de leur salaire mensuel dont le montant varie entre 16 000 FCFA et 20 000 FCFA. Ceci malgré le fait que ces employés cumuleraient déjà de nombreux mois d’arriérés de salaires», révèle le journal.
Selon la source, c’est depuis le 9 décembre 2016 que certains agents temporaires ont été invités à toucher leur paie. Près de la moitié des 2000 agents est passée à la caisse. «Mais contre toute attente, alors que le cérémonial de paie se poursuivait le 14 décembre 2016, ceux qui étaient en attente ce jour-là seront informés que le «Billeteur» et le payeur ne disposent plus de liquidités». Ils devront attendre que les fêtes de fin d’année passent pour entrer en possession de leur solde.
D’après le journal, de nombreux observateurs se demandent si la Présidence de la République est en panne de liquidité. Au regard du nombre (2000) de jeunes recrutés, il était prévisible qu’à un certain moment, la Présidence soit confrontée aux difficultés liées au traitement salarial de ces derniers. Bon nombre de jeunes ont déjà jeté l’éponge. Certains d’entre eux préfèrent être conducteurs de motos-taxis, «plutôt que de recevoir des salaires irréguliers de catéchistes».
D’autres qui sont également partis avec des badges estampillés Présidence de la République du Cameroun (PRC) se livrent à des arnaques auprès des personnes imprudentes. Il y en a aussi qui se retrouvent malheureusement impliqués dans des cas de vols et agressions.
Par Géraldine IVAHA | Cameroon-Info.Net