Diplomatie : Alpha Condé sera le candidat de l’Afrique de l’Ouest à la présidence de l’Union africaine

Le chef de l'État guinéen, Alpha Condé, sera le candidat de l'Afrique de l'Ouest à la présidence en exercice de l'Union africaine (UA), lors du sommet de cette organisation qui se tiendra fin janvier 2017 à Addis-
Abeba.
La décision a été annoncée dans le communiqué final de la 50e session ordinaire des chefs d’État et de gouvernement de la Cedeao réunis le 17 décembre à Abuja (Nigeria). Le tour de la présidence de l’UA revenant pour l’année 2107 à l’Afrique de l’Ouest, cette candidature devrait sans surprise être avalisée par l’ensemble des membres de l’organisation continentale et le Guinéen de 78 ans, au pouvoir depuis 2010, devrait donc succéder au président tchadien, Idriss Déby Itno.
Rassurer Alger
Selon nos informations, le président nigérien, Mahamadou Issoufou, un temps tenté par une candidature concurrente, avait assuré à son homologue guinéen, en marge du sommet arabo-africain de Malabo fin novembre qu’il ne se présenterait pas contre lui.
Soucieux de rassurer les Algériens  qui estimaient (tout au moins par médias interposés) qu’Alpha Condé avait les faveurs du Maroc et que ses positions étaient alignées sur celles de Rabat, le Guinéen devrait se rendre à Alger dans les semaines à venir.
Jeune Afrique