Exclusivité: Révélation du Journal Echos du Nord: "la Cour Constitutionnelle du Gabon aurait empoché une somme de 9 milliards de FRANCS CFA pour valider l'élection d'Ali Bongo". la présidente de la Cour constitutionnelle, Marie-Madeleine MBORANTSUO responsable de la manœuvre.

L’image contient peut-être : 1 personne, assis 
Révélation du Journal Echos du Nord:  "la Cour Constitutionnelle du Gabon aurait empoché une somme de 9 milliards de FRANCS CFA pour valider l'élection d'Ali Bongo". la présidente de la Cour constitutionnelle,
Marie-Madeleine MBORANTSUO responsable de la manœuvre selon ce Journal.
Mborantsuo demande le retrait du Journal Echos du Nord des kiosques... le Gabon est une maison en verre
L'édition d'Echos du Nord de ce lundi a pris à rebrousse-poil la présidente de la Cour constitutionnelle, Marie-Madeleine MBORANTSUO. Cette dernière vient de sommer l'avocat de ce journal de le retirer immédiatement des kiosques sur l'ensemble du territoire national.
A l'origine de sa colère, les articles relatifs au deal qu'il aurait passé avec Ali Bongo pour valider sa candidature à la prochaine élection présidentielle, nonobstant son caractère anticonstitutionnel. Échos du Nord rapporte que la transaction a permis à la Cour Constitutionnelle d'empocher une somme de 9 milliards de FRANCS CFA.
La présidentielle de l'institution, visiblement gênée aux entournures, n'a donc pas eu d'autre choix que de demander le retrait du journal des kiosques. Les responsables d'Echos du Nord n'entendent pas céder à cette pression. Tout en déplorant ce trafic d'influence, ils laissent la latitude à la Cour Constitutionnelle de prouver le contraire de ce qui a été avancé par le journal.
Source:  Franck Jocktane