Problème Anglophone:Honte a nous "Francophone"!! Voici la réaction d'un Camerounais

Honte a nous "Francophone"!!
J'ai obserse, ecoute, lu, entendu et vu un peu de tout durant la grande cacophonie en cours dans les medias
et sur les reseaux sociaux, au sujet des revendications o combien legitimes et opportunes des populations soeurs des regions d'expression anglaise au Cameroun. Je rompts donc mon silence face a ce que je considere comme l'ARROGANCE hautaine des camerounais des regions francophones, et leur mauvaise foi heritee de la France.
J'ai lu les postures les plus surrealistes de ceux qui, sortis de nulle part, donnaient des lecons de civisme et de patriotisme a un peuple martyrise et villipende, torture et humilie dont le seule crime est d'avoir oser crier fort et a haute voix son ras le bol et ses frustrations nourries aucours des dernieres decenies.
La vraie question c'est: francophones, de quoi nous melons nous?
Question surprenante dans un debat intra- camerounais certes, mais que le zele et outrequidance de ceux qui se croient epargnes par la mal gouvernance politique de l'actuel regime, parcequ'assis dans leur confort douillet des marches publics et de la corruption regnante, des concours administratifs, des grands postes de responsabilite, des privileges des enseignements francophiles dans un pays bilingue, a sonne le glas de ma patience. Ce zele et cette mauvaise foi, il me semble sont en train de jeter des bases d'une guerre civile qu'il est encore temps d'eviter.
De quoi se mele la population francophone dans une revendication exclusivement politique, quand des citoyens interpellent leurs DIRIGEANTS POLITIQUES, coupables de n'avoir pas respecte le pacte REPUBLICAIN de la REUNIFICATION des deux Cameroun? Parceque, a la genese, les revendications des Anglophones sont d'abord liees a cette negociations pleine de concessions entre l'ex president Ahmadou AHidjo et les leaders anglophones, ayant abouti au referendum unitaire de 1972. En dehors du non respet flagrant de ces accords, le regime politique ultracentralise de Yaounde a soumis ces populations deja frustrees politiquement et linguistiquement a une pauperisation qui, bien evidemment est l'appanage de toutes les regions.
C'est d' ici que les francophones font preuve peut etre aussi d'une ignorance honteuse, quand ils tendent a reduire les revendications anglophones au seul cote de leur sous devoloppement en argant qu'aucune region sous le Renouveau n'est epargnee. Elles n'auraient pas eu tord si en filigrane, on n'y voyait ce comportement arrogant et egoiste des populations francophone ( complexe de superiorite herite de la France colonisatrice) qui trouve son socle dans la mentalite pseudo embourgoisee des autochtones de Yaounde et de Douala adeptes de la famuese maxime politiquante " tant que Yaounde respire, le Cameroun vit".
Ceux qui s'en prennent aux anglophones ne se sont jamais demande comment il se sentiraient eux, si a l'inverse, le gouvernement du Cameroun etait base a Buea ou a Bamenda, et que chaque document officiel n'etait bilingue que sur le titre. Et que tous les contenus seraient en anglais. A vrai dire, j'aurais tellement aime que la langue et la culture dominante fussent l'ANGLAIS, parceque je considere le temps de ma vie consacre a etudier le francais comme PERDU! La France est un PAYS CRIMINEL qui a fait du mal a l'Afrique et a ma vie. Et je le vois aujourd'hui au Cameroun et aux Anglophones.
Il aurait donc suffi de se mettre a la place des ces personnes qui dans leur propre pays sont traites comme des etrangers, discrimines et tournes en derision comme des laquets: les concours administratifs se font en une seule langue : le francais. Le defaut de decentralisation contraint de nombreux camerounais de ces regions ou l'enseignement du Francais est un leurre, a se deplacer pour suivre les petits dossiers de rien du tout a Yaounde. Ou ils doivent s'exprimer exclusivement en francais, dans une administration ou la moindre signature a son cout financier (corruption).
Certes a nos freres et soeurs anglophones , on pourrait fairele reproche d'avoir raison perdu au moment ou ils avaient reussi a federer de la sympathie aupres des personnes honnetes, a travers la justesse de leurs revendications socio politiques, en se laissant infliter par des partisans de la secession. Parceque l'INDEPENDANCE du Cameroun et sa REUNIFICATIONi ont ete obtenues au prix du sang de nos MARTYRS, il serait dommage de remettre en question notre vivre ensemble a cause de l'incompetence, l'incapacite et la vetuste manageriale du regime qui a prix notre pays en otage. Le non developpement de notre pays est le fruit du "mauvais coeur" et des calculs geopolitiques et ethnocentres de quelques personnages arrivistes, qui ne revent que du pouvoir supreme. Parmi eux: Laurent Esso, Amadou Ali, Louis Paul Motaze, Edgar Alian Mebe Ngo'o, Martin Belinga Eboutou, Jean Marie Atangana Mebara... Ces personnages se livrent une guerre sanguinaire sans merci et ont reussi a bloque la dynamique de developpement revee par les camerounais. Tout pour eux est calcul. Operations. Strtegie. Ils veulent eliminer Paul Biya qui les a fabriques et laisser voler. Pour controller le pouvoir.
Parceque le probleme sde anglophones est donc politique. Il aurait fallu que les francophones laissassent les DIRIGEANTS POLITIQUES repondre a leurs citoyens. C'est une exigeance de notre constitution. Quand a nos freres et soeurs anglophones, ils ne doivent jamais oublier que meme une eventuele idee sur la secession ne peut se developper que partant d'une table de discussion: NEGOCIATION/DIALOGUE.
Les francophones qui decouvrent sur le tard les vertus de la virginite civique et democratique, ont accuse les manifestants de bamenda et Buea d'avoir brule le drapeau national. Un Civisme a deux vitesse, pour un public plein de contradictions.
Tenez a la veille de la Coupe du Monde de Football 2014, L'EQUIPE NATIONALE DE FOOTBALL, refusa de recevoir le DRAPEAU NATIONAL qu'elle allait defendre au BRESIL, en abandonnant le PREMIER MINISTRE avec tout le gouvernement au stade de Yaounde. Il y a un mois, l'ancien Capitaine de cette equipe de mercenaires millionnaires en slip, a ete acclame dans le meme stade plein a craque comme un HEROS.A l'occasion d el aceremonie d'ouverture de la CAN FEMMININE. A se demander quelle est la difference entre un CAPITAINE DES LIONS qui pietine le drapeau pour faire triompher son EGO'O personnel et regler des comptes a quelques membres du gouvernement et des gamins affames et frustres a cause d'une marginalisation seculaire?
Il suffir it juste de se mettre a la place des camerounais de Kolofata ou de WUM marginalises dans un pays dont la constitution avait prevu la loi du 50-50%.
J'encourage les populations anglophones a ne pas baisser les bras. A se faire entendre de plus belle afin que le regime CENTRAL de YAOUNDE repare son erreur et ses nombreux manquements. Mais nos freres et soeurs devraient eloigner d'eux l'dee de diviser le Cameroun, notre bien commun. Quant aux populations francophones avec leurs civisme a deux balles, ils ont perdu l'occasion de se taire. Honte a NOUS! Big SHAME!