RDC : blackout sur les réseaux sociaux"L'ARPTC de la République Démocratique du Congo (RDC) a enjoint les fournisseurs d'accès internet de filtrer ou carrément bloquer l'accès aux réseaux sociaux à compter de ce dimanche"

Twitter ainsi que plusieurs autres réseaux sociaux seront inaccessibles à partir de dimanche en RD Congo
L'Autorité de régulation de la poste et des télécommunications (ARPTC) de la République Démocratique du Congo (RDC) a enjoint les fournisseurs d'accès internet de filtrer ou carrément bloquer l'accès aux réseaux
sociaux à compter de ce dimanche.
Ces injonctions qui avaient déjà été données verbalement mercredi, ont été notifiées jeudi aux fournisseurs d'accès d'internet par l'ARPTC.
Les autorités ne donnent aucune explication officielle à cette décision. Elles demandent simplement le "blocage momentané de tous les échanges d'images, des vidéos et de la voix via réseaux".
Les réseaux sociaux concernés sont notamment Facebook, Twitter, WhatsApp ou encore YouTube.
Sur les réseaux sociaux, cette mesure suscite de vives réactions. Certains internautes dénoncent une atteinte au droit à l'information et à la liberté d'expression.
Un point de vue partagé par Jonas Thiombela, coordonnateur de la Nouvelle société civile du Congo.
Ce n'est pas la première fois que l'accès à Internet est restreint en RDC.
En janvier 2015, les autorités avaient brutalement coupé l'accès au web, après de violentes manifestations hostiles au pouvoir à Kinshasa.
Une mesure qui avait notamment paralysé le secteur bancaire et par ricochet le reste de l'économie nationale.
BBC Avec Poly Muzalia à Kinshasa