Burundi: l'Ong Iteka dissoute

Le Burundi a plongé dans une crise politique après la décision du président Pierre Nkurunziza de briguer un 3e mandat
La plus ancienne ligue burundaise des droits de l'homme, Iteka, a été "définitivement radiée" de la liste des ONG autorisées à travailler au Burundi selon une décision gouvernementale.

Suspendue d'activités depuis le début de la crise en avril 2015, Iteka avait continué de produire des rapports hebdomadaires et mensuels sur les violations des droits de l'homme au Burundi.
Les autorités ont décidé de la dissoudre, en rétorsion à la publication en novembre d'un rapport co-écrit avec la Fédération internationale des droits de l'homme (FIDH) sur la répression gouvernementale et les violations massives des droits de l'homme.
A la mi-décembre, le président de l'organisation, Anschaire Nikoyagize, avait dénoncé une "recrudescence" des arrestations et disparitions d'opposants, ainsi que le climat de "peur généralisée".
L'Ong rejoint la liste des principales organisations non gouvernementales indépendantes burundaises dissoutes par les autorités.
Rappelons que les violences au Burundi ont fait plus de 500 morts et causé plus de 300.000 déplacés depuis la décision du président Pierre Nkurunziza de briguer un 3e mandat.
BBC Afrique