Conseils pour ne pas surcharger ses journées mentalement

conseils pas surcharger journees mentalement
Pour tout entrepreneur, les journées sont longues et le risque d’usure mentale bien réel. Le stress augmente avec l’accumulation de la charge de travail, et il est bien souvent nécessaire de parvenir à diminuer cette
pression du résultat. Quels sont les bons conseils pour ne pas se surcharger mentalement au quotidien ?

Savoir organiser son activité

La fatigue mentale est la résultante d’une désorganisation qui nuit à la productivité. Pour garder tout au long de la journée sa fraîcheur mentale, il ne faut pas se laisser parasiter par l’extérieur et se concentrer sur l’essentiel. On conseillera pour cela d’apprendre à automatiser les tâches simples, à l’aide de logiciels notamment. Il ne faut pas hésiter non plus à déléguer tant que cela est possible, pour se concentrer sur les tâches ayant une portée immédiate.

Eviter les pertes de temps

Les pertes de temps engendrent des retards dans les plannings, qui conduisent à des situations de stress. Limiter sa présence aux réunions indispensables est parfois une bonne option, tout comme miser sur la mobilité en utilisant à bon escient smartphone et ordinateur portable. Il est bon de ne traiter qu’une seule chose à la fois, et de ne pas se laisser happer par un flot d’informations impossibles à gérer. On prendra donc pour habitude de mettre son téléphone sur répondeur et de ne regarder sa boîte e-mail qu’à heures fixes, sans chercher à répondre au plus vite.

S’en tenir à ses priorités

En analysant vos activités quotidiennes, vous vous rendrez compte qu’environ 20% de votre travail effectif apporte 80% des résultats. Il est crucial d’apprendre à vous concentrer sur les tâches qui permettent de réaliser les 80% de votre mission au sein de l’entreprise. Pensez également à établir une liste de choses à ne pas faire, chronophages ou sans effet majeur, pour ne pas les laisser interférer dans les activités prioritaires. Il s'agit d'une mesure nécessaire pour conserver sa fraîcheur mentale.

Optimiser son planning

Une chose importante à faire est de prévoir des plannings larges, laissant un champ pour l’imprévu et la réflexion personnelle. Un agenda trop serré ne pourra que créer des retards et du stress, entraînant à la longue un épuisement mental aussi bien pour vous que pour vos collaborateurs. La durée de certaines tâches peut être réduite pour gagner en confort au quotidien. Des études ont montré qu’en réduisant jusqu’à 20% la durée d’un processus, la qualité du service ne diminuait que de 2% aux yeux des clients. Il peut s’agir là d’un compromis acceptable pour alléger ses journées.

Apprendre à dire non

Le perfectionnisme pousse à toujours vouloir en faire plus, et parfois à en faire trop. Comme le mieux est l’ennemi du bien, il faut savoir se fixer des limites et ne pas accepter toutes les tâches proposées. Il est crucial d’apprendre à définir ce qui est important de ce qui ne l’est pas, ce que vous seul pouvez faire dans l’immédiat et ce qui peut être repoussé ou confié à une autre personne. L’usure mentale guette entrepreneurs comme salariés : dans les deux cas, il est vital de déterminer un cadre à son activité au quotidien et ne jamais se laisser déborder.
dynamique-mag.com