Crise anglophone - Les 2 principaux arguments du régime Biya et de ses relais

Afficher l'image d'origine
Crise anglophone - Les 2 principaux arguments du régime Biya et de ses relais : 1- le fédéralisme n'est pas différent de la sécession. 2- Les populations du Nord-Ouest et du Sud-Ouest ont les mêmes problèmes que
les autres régions. Ils doivent supporter comme tout le monde en attendant "l'émergence en 2035".
Quelques personnes, naïvement de bonne foi, se contentent de ressasser ces 2 arguments, obsédés par la perspective d'une division du pays si l'on retourne au fédéralisme. Mais les principaux profiteurs du régime savent ce qu'ils veulent. Avoir un contrôle exclusif sur les ressources de toutes les parties du pays et nommer les gestionnaires locaux qui tiennent l'essentiel du pouvoir(délégués du gouvernement nommés, gouverneurs nommés et ministres omniptents qui font et défont les élus locaux afin que Yaoundé reste l'épicentre de la légitimité politique). Il est temps de discuter du contenu de ce fédéralisme que certains de nos compatriotes (qui se recrutent dans toutes les parties du pays) revendiquent. Sait-on jamais, un consensus sortirait entre la forme de décentralisation moribonde actuelle et le fameux État fédéral rêvé.