Des armes et munitions saisies dans un domicile privé de Jammeh

L’ex-président Yahya Jammeh déclare avoir accepté de céder le pouvoir au président élu Adama Barrow, à Banjul, Gambie, 21 janvier 2017. Image du discours diffusé sur la télévision d’Etat gambien.
La force déployée en Gambie par la Communauté économiques des Etats de l'Afrique de l'Ouest (Cédéao) a saisi des armes et munitions découvertes dans un domicile privé de l'ex-président Yahya
Jammeh, a annoncé lundi à la presse son chef, le général François Ndiaye.
Le général François Ndiaye, commandant de la Mission de la Cédéao en Gambie (Micega), a par ailleurs fait état de l'arrestation au Sénégal voisin du chef d'une unité d'élite de l'armée gambienne, le général Bora Colley, sans donner de détails.
Cette arrestation a été évoquée la semaine dernière par le porte-parole de la police sénégalaise, Henry Boumy Ciss, selon lequel le général Colley a été appréhendé le 25 janvier "par les policiers du poste frontalier de contrôle de Mpack (en Casamance, sud du Sénégal) alors qu'il tentait de rejoindre la Guinée-Bissau", limitrophe de cette localité. "Il a été aussitôt mis à la disposition" de l'armée basée à Ziguinchor, une des principales villes de la Casamance, a-t-il dit vendredi.
Le général François Ndiaye a aussi évoqué les arrestations de quatre membres de la garde personnelle de Mme Jammeh, l'ayant accompagnée en exil et qui tentaient de revenir en Gambie. Ils ont été interpellés dans la ville sénégalaise de Karang, frontalière de la Gambie, et étaient détenus lundi à Dakar. Il a décliné tout détail sur ces opérations.
Selon le chef de la Micega, des armes et munitions ont été saisies dans une maison appartenant à M. Jammeh dans son village natal de Kanilai, dans l'ouest du pays, à environ 100 km à l'est de Banjul, refusant toutefois de préciser leur quantité et le jour de leur découverte.
"Toutes les armes et munitions sont maintenant sous la garde de la Cédéao. Donc, rien ne se passera là-bas (à Kanilai). La situation est sous contrôle", a-t-il déclaré, soulignant que "les forces armées gambiennes ont été très coopératives" avec les troupes de la Cédéao.
Les forces de la Cédéao ont été mobilisées pour contraindre Yahya Jammeh à céder le pouvoir à Adama Barrow, vainqueur de l'élection présidentielle du 1er décembre.
M. Jammeh, au pouvoir depuis plus de 22 ans, avait initialement reconnu sa défaite avant de se raviser le 9 décembre, déclenchant une crise politique à rebondissement qui a pris fin avec son départ en exil, le soir du 21 janvier, trois jours après la fin officielle de son mandat.
Accueilli au Sénégal depuis le 15 janvier à la demande de la Cédéao qui craignait pour lui tant que M. Jammeh était en place, M. Barrow a prêté serment dans l'ambassade gambienne à Dakar le 19 janvier. Il est rentré à Banjul le 26 janvier.
VOA