L'Iran promet d'interdire la venue des Américains

Afficher l'image d'origine 
DUBAI (Reuters) - L'Iran a promis samedi de fermer ses frontières aux Américains, en représailles au décret signé la veille par Donald Trump pour interdire provisoirement aux ressortissants de sept
pays majoritairement musulmans, dont la République islamique, de se rendre aux Etats-Unis.
"Bien qu'il respecte le peuple américain et ne l'associe pas aux politiques hostiles de son gouvernement, l'Iran va appliquer le principe de réciprocité jusqu'à la levée des restrictions américaines offensantes à l'encontre des citoyens iraniens", dit le ministère des Affaires étrangères dans un communiqué.
"Les restrictions de déplacement que l'Amérique a imposées aux musulmans (...) sont un affront au monde musulman en général et à la nation iranienne en particulier, qui s'avéreront être un énorme cadeau fait aux extrémistes", ajoute-t-il.
Un million d'Irano-Américains vivent aux Etats-Unis et leurs proches ne peuvent donc plus leur rendre visite.
(Parisa Hafezi, rédaction de Dubai; Jean-Philippe Lefief pour le service français)