Réaction d'un Camerounais sur le Fédéralisme " J'ai déjà dit que je suis à 100% pour le fédéralisme et j'en ai initié la sensibilisation ici et personne ne me le niera.Le fédéralisme dépasse largement le cadre du cameroun et s'inscrit dans une solution géopolitique globale qui va au delà des frontières du Nord - et du Sud-ouest."

Afficher l'image d'origine 
À CEUX QUI M'ENVOIENT DES MESSAGES PIÉGÉS SUR MON TÉLÉPHONE
J'ai aussi le droit de me reposer un peu ok?
J'ai déjà dit que je suis à 100% pour le fédéralisme et j'en ai initié la sensibilisation ici et personne ne me le niera.Le fédéralisme dépasse largement le cadre du cameroun et s'inscrit dans une solution géopolitique globale qui va au delà des frontières du Nord - et du Sud-ouest.
J'ai demandé aux états - notamment à celui du Cameroun - , de transmuter et de se refonder s'il souhaite dynamiser ses populations et mettre au pas l'élite gouvernante tout en réduisant le rôle des anciennes puissances coloniales dans la gestion des affaires politiques - cest le même cas dans toute l'afrique francophone.
J'ai indiqué trois urgences à prendre en compte très rapidemment :
1 - L'urgence d'un redeploiement géopolitique endogène et sous régional
2 - L'urgence d'un redeploiement géoéconomique national et international qui engloble une revision de politique monétaire d'ici 2030
3 - L'urgence de la construction d'une cohésion nationale forte autour des symboles forts de la nation nouvelle et des slogans nouveaux et revivifiants ; dopants ,par exemple l'unité,la fraternité et la justice a la place de Paix-travail-patrie qui à mon avis est désuet et tant à affaiblir la coercirtion d'un vivre-ensemble digne et humanisant.
"Le Cameroun est un et indivisible" est un Slogan de la politique gouvernementale de type jacobin pour attirer la sympathie des naifs,des ethnofacistes et des loups.
Une Armée nationale a pour rôle de sécuriser les frontières ; une unité de l'armée tel le BIR qu'on vante comme outil de repression des populations est une armée qui commet un parricide et le crime contre l'humanité parce que, c'est à la mamelle de ces populations qu'elle est nourrie.
Á toute armée on peut opposer une résistance militaire et ainsi renverser le régime - on l'a vu en côte d'ivoire.La conséquence d'une telle démarche n'est à négliger parce que refuser le dialogue c'est laisser la porte ouverte à la radicalisation et les djihadistes au chômage dans le nord de l'afrique peuvent s'inviter au jeu et seule une puissance étrangère poura désamorcer le conflit et la facture peut être très salée pour ce pauvre pays tant aimé.
Le fédéralisme n'est pas la sécession.Le SCNC a le droit de donner son avis,maintenant,il faut qu'ils amenent les camerounais a adherer ! Est-ce donc une tâche facile?
Les "Agendas Cachés " ne sont inscrits que dans la têtes des gens qui ont peur de perdre les privilèges.
Kamarade Émile.