USA: Que se sont dit Trump, Hollande, Poutine et Angela Merkel au téléphone?

poutine et trump

Le président nouvellement élu des Etats-Unis d’Amérique a eu des échanges téléphoniques samedi avec la chancelière allemande Angela Merkel, le président russe Vladmir Poutine et le chef d’Etat français François Hollande.

Donald Trump déjà très critiqué sur sa politique d’immigration a été averti par le président français sur ce qu’il a appelé « le repli sur soi » qui constitue une réponse sans issue. François Hollande a appelé le successeur de Barack Obama au « respect » du principe de « l’accueil des réfugiés ».

Par ailleurs, il a prévenu son homologue américain contre  » les conséquences économiques et politiques d’une approche protectionniste ».

François Hollande n’a pas mis de gants pour critiquer le décret sur l’immigration que vient de signer le nouveau locataire de la Maison blanche. Pour lui, l’accueil des réfugiés est l’un des principes qui fondent la démocratie.HOL
L’on se rappelle qu’au cours du sommet des pays méditerranéens de l’UE, le président français avait demandé à l’Europe de faire bloc afin de donner une réponse « ferme » à Donald Trump.
Le président américain et son homologue russe se sont engagés à « développer » des relations « d’égal à égal ». Les deux chefs d’Etats ont promis luter activement contre le terrorisme.
Et pour cela, ils entendent instituer une « réelle coordination » contre le groupe Etat islamique.
« Des deux côtés a été exprimée une volonté de travailler activement en commun pour stabiliser et développer la coopération russo-américa, a indiqué Vladmir Poutine.
MERKEL
Donald Trump et Angela Merkel ont plutôt échangé à propos de « l’importance fondamentale de l’Otan », a fait savoir la Maison blanche.
« Le président et la chancelière sont d’accord sur l’importance fondamentale de l’Otan dans le cadre d’une relation transatlantique plus large et de son rôle pour assurer la paix et la stabilité » de l’Europe précise un communiqué de la présidence américaine.
afrikmag.com