COALITION CONTRE LE CFA: que le Tchad qui critique la zone franc , serve de cobaye en quittant la zone franc, dès ce jour pour battre sa monnaie. Voici pourquoi

10 000 Francs CFA (XAF) 
COALITION CONTRE LE CFA
Je propose ceci : que le Tchad qui critique la zone franc , serve de cobaye en quittant la zone franc,
dès ce jour pour battre sa monnaie.
Comment ? Le président tchadien peut ce jour prendre deux décrets :
1- créant une banque centrale tchadienne
2- virer toutes les réserves de devises du trésor français et de la Beac à la nouvelle banque centrale tchadienne.

Ensuite, demander à la Beac de convertir ses avoirs en CFA en sa nouvelle monnaie que je suggère comme nom accommodant, le SAO.
Ainsi , tous les tchadiens changeront leur CFA en SAO auprès des banques.
Le stock du CFA représentant la masse monétaire tchadienne serait détruite pour éviter la dépréciation.
Dans un premier temps il y aura une même parité entre le CFA et le sao
Alors, comment le Tchad va régler ses dettes et ses importations ?
Par ses devises en zone CFA et hors CFA. Du moins ce qu'il dispose
En cas de déficit de la balance commerciale, le Sao, serait automatiquement dévalué pour rétablir les équilibres.
Trêve donc de bavardages , que les paroles rencontrent les actes. Et je vois déjà les coupures de 100 milliards de Sao circuler comme en Angola, Zimbabwe et autres. À vos monnaies !
Par Jules Marie Kemajou

Le Franc CFA (Franc des Colonies Françaises d'Afrique et depuis les indépendances le Franc de la Communauté Financière Africaine) est la monnaie de plusieurs pays d'Afrique composant partiellement la Zone franc.
L'ensemble de la Zone Franc (espace monétaire et économique) en Afrique est formé d'États et de territoires issus des transformations de l'ancien empire colonial français ainsi que d'États qui n'étaient pas des colonies françaises (Cameroun,Togo, Guinée équatoriale et  Guinée-Bissau).
Après l'accession à l'indépendance de la France, la plupart des états nouvellement créés choisirent de rester dans un ensemble monétaire homogène, dont le cadre institutionnel a été rénové et qui a été structuré par un système de change commun.
Leurs devises sont des contrevaleurs à parité fixe avec l'Euro, dont la valeur est garantie par le Trésor Public français, dans le cadre du Traité de Maastricht.