Côte d’Ivoire: »Laurent Gbagbo n’est pas malade, il est en bonne santé », dixit Léonie Konian

Léonie Konian
Le procès à la Cour Pénale Internationale (CPI) contre l’ancien président de la Côte d’ivoire, Laurent Gbagbo, a repris ce lundi 6 Février après une suspension de deux mois. Mais, la question que les uns
et les autres se posent en Côte d’ivoire est celle liée à l’état de santé de l’ex chef d’Etat.
A cette question, une zone de lumière vient d’être faite. C’est l’ex animatrice de la RTI, Léonie Konian qui a rompu le silence pour démentir ce qu’elle qualifie de rumeurs sur la santé de Gbagbo, emprisonné à la  Haye.
« L’ex animatrice dit qu’elle a été reçue par l’ex président lui-même les 24, 25 Janvier 2017 de 13h à 16h45 et le mercredi 26 Janvier de 11h 00 à 16h45 », a-t-elle  fait savoir.
« Au cours de ces trois jours, j’ai échangé avec le père et le mentor que j’ai toujours connu et apprécié. J’ai retrouvé le Gbagbo combattif, alerte et très à l’écoute qui a contribué à ma prise de conscience politique. Pendant trois jours j’ai eu la chance de côtoyer l’historien et de comprendre les grands changements politiques qui se déroulent dans le monde et ses implications pour l’Afrique notre continent. J’ai pris congé du Président Gbagbo en promettant de revenir pour la réouverture du procès le 06 Février, avec tous les Ivoiriens comme je l’ai fait il y a un an de cela », a écrit Léonie Konian. Des propos qui sont rapportés par  le site Koaci.
Et Léonie Konian d’ajouter: « Je voudrais donc rassurer les uns et les autres que le Pr Gbagbo va bien !!! Il va très bien ….Aussi bien que se porte une personnalité de son âge qui toute sa vie s’est battue pour son pays. Nous le verrons sur les ondes à partir du 06 Février dès que la CPI  autorisera la retransmission de son procès».
L’ex animatrice a dans son post fait une révélation en ces termes: « Je voudrais également dire que le Président Gbagbo en premier et Me Altit ensuite mettent un point d’honneur à ce que les visites privées que nous effectuons à la Haye restent effectivement PRIVEES (ne serait -ce que pour l’instruction du procès en cours ) … depuis 2012 que j’y vais REGULIEREMENT c’est la première fois que je déroge à cette règle et j’espère que cela sera la dernière », souligne-t-elle
Soulignons que ce 6 février, l’on note un nouveau témoin qui sera à la barre. Il s’agit du nommé Salifou d’ethnie Mooré, il est  mécanicien de formation.
afrikmag.com