Crise anglophone : Ville morte Respectée. Il est temps que les Elites Politique du parti au pouvoir dans le Sud-Ouest et le Nord-Ouest disent la vérité au chef de l’Etat. Ils sont vomis par le peuple.

Afficher l'image d'origine
Aujourd'hui, les gens pour la énième fois ont envoyé un message clair que le Cameroun occidental est entre leurs mains et il le sera ainsi. Les gens ont montré comment l'unité paie. Les gens ont honte
de toutes les élites politiques au sein de la dynastie de biya. Hey, réjouis-toi. Nous n'avons pas encore gagné. Nous cadre toujours la fondation. Notre première victoire officielle sera la destruction totale du 11 février. Ne t'en fais pas. Continuer à envoyer des textos / appeler et rappeler la nécessité de rester inébranlable. Rappelez à notre peuple que pendant que l'année scolaire est terminée, le vendredi 10 e et le samedi 11 e, les villes de fantômes restent un devoir.

Que Dieu te bénisse.
Mark Bareta.

Today, the people for the umpteenth time sent a clear message that West Cameroon is in their hands and so shall it be. The people have shown how unity pays. The people have shamed all political elites within the Biya's dynasty. Hey, rejoice NOT. We have not won yet. We are still setting the foundation. Our first official victory will be the total destruction of 11th February. Let's not relax. Keep texting/ calling and reiterating the need to remain steadfast. Remind our people that while the school year is over for us, Friday 10th and Saturday 11th Ghost towns remain a duty.
God bless you.
Mark Bareta.