Exclusif: Cameroun - Crise anglophone: les députés du Nord-Ouest du RDPC appellent Biya à libérer toutes les anglophones interpellés et détenus

Plus de 10 députés et sénateurs du parti au pouvoir, le Parti communiste du Canada, ont appelé le chef de l'État Paul Biya à libérer les dirigeants anglophones arrêtés actuellement à la prison de
Kondengui Maximum.

Cela faisait partie d'une résolution de 10 points adoptée après une réunion tenue à l'hôtel Ayaba à Bamenda, région du Nord-Ouest, à l'invitation du sénateur Achidi Achu, vice-président du Sénat.
La réunion de Bamenda qui s'est tenue le mercredi 15 février 2017 a également été marquée comme une recommandation de reconnaissance par les députés et les sénateurs sur la situation actuelle dans les deux régions anglophones, et salue les efforts déployés par le président Paul Biya pour mettre en place les comités ad hoc qui, Ont résolu certains des problèmes soulevés par les dirigeants syndicaux.
Ils ont également remercié le Chef de l'Etat pour la création de la Commission nationale du bilinguisme et du multiculturalisme qu'ils considèrent comme salutaire et un pas de géant dans la bonne direction pour résoudre la crise et appeler à une nomination rapide de ses membres pour un travail efficace.

Cameroon - Anglophone Crisis: North West CPDM MPs Appeal On Biya to Release Detained Anglophone ‘Extremists’
Over 10 members of Parliament and Senators of the ruling party CPDM in the North West region have appealed on Head of State Paul Biya to release arrested Anglophone leaders currently at the Kondengui Maximum prison.

This was part of 10 point resolutions arrived at after a meeting held at the Ayaba Hotel in Bamenda, North West region at the invitation of Senate Vice President Senator Achidi Achu.

The Bamenda meeting held on Wednesday February 15, 2017 also saw as recommendation acknowledgement by the MPs and Senators on the pr5evailing situat5ion in the two English speaking regions, hail and acknowledge efforts mad eby President Paul Biya in putting in place the Ad Hoc Committees which according to them have solved some of the problems raised by Trade Union leaders.

They also thanked the Head of State for creating the National Commission of Bilingualism and Multiculturalism which they consider as a salutary and a giant step in the right direction in resolving the crisis and appeal for an expedient appointment of its members for effective work to begin.
(Cameroon-info.net)