Crise Anglophone: Ville fantôme respectée selon beretanews: "Les gens ont parlé.La réponse du peuple de l'ouest au Cameroun devrait aujourd'hui envoyer un message clair à la République et à tous les soi-disant élites du Cameroun de l'ouest participant à la table de table avec biya.

BJM 
Les gens ont parlé. La réponse du peuple de l'ouest au Cameroun devrait aujourd'hui envoyer un message clair à la
République et à tous les soi-disant élites du Cameroun de l'ouest participant à la table de table avec biya. En toute équité, le peuple veut que le dialogue et le début de ce dialogue ne commenceront que lorsque toutes les personnes arrêtées et détenues à Yaoundé et ailleurs dans le territoire du pays sont libérées de manière à ce qu'on commence par une ardoise propre. Les habitants du Cameroun de l'ouest sont prêts à récupérer leur état de l'ouest du Cameroun. Nous demandons instamment aux espions du régime qui nous ont appris à signaler que nous avons besoin d'un dialogue de table ronde après que tous nos citoyens aient été libérés Comme il se tient, les villes fantômes se poursuivent aujourd'hui, vendredi et samedi. Le samedi 11 février, la ville fantôme et le boycott sont au total. Il n'y aura pas de compromis ce jour-là et, bien sûr, il y aura des conséquences pour tous ceux qui tentent de saboter le boycott du 11 février.
Restez à l'écoute avec baretanews.

The People Have Spoken.
The response from the people of West Cameroon today should send a clear message to La Republique and all the so-called elites from West Cameroon participating at the dining table with Biya. In all fairness, the people want dialogue and the beginning of that dialogue will commence only when ALL THOSE ARRESTED AND DETAINED in Yaounde and elsewhere in the Cameroons are released so that we start on a clean slate. The people from West Cameroon are ready to reclaim their West Cameroon state. We urge the regime spies reading us to report that we need a round table dialogue after all our people have been released. As it stands, Ghost towns continue today, Friday and Saturday. On Saturday 11th February, the Ghost town and boycott shall be total. There will be NO compromise on this day and of course, there would be consequences for any who will try to sabotage 11th February boycott.
Stay tuned with BaretaNews.


Des rapports radio Equinox.
Prince NFOR HANSON NCHANJI, rédacteur en chef adjoint d'nouvelles de l'equinox a écrit : ".. Equinoxe Radio peut maintenant confirmer que la ville fantôme se poursuit à kumbo, kumba, ndu, nkambé, limbe, Buea, Bamenda et autres grands domaines dans les deux anglais - les régions parlant, les correspondants disent en dépit de l'appel de certains dirigeants syndicaux pour les étudiants et les élèves pour retourner à l'école, les cours sont restés fermés, les magasins et les marchés se sont fermés Le correspondant du convoi des gouverneurs du Nord-Ouest confirme également que lélé l'Afrique a visité certaines stations de radio communautaires dans la division de mais qui les a communiqués pour lire l'annonce de l'arrêt de la
Notre approche non violente de la récupération de notre état de l'ouest du Cameroun doit se poursuivre.
#Freeallarrested #Freesoutherncameroons.


Equinox Radio Reports.
Prince Nfor Hanson Nchanji, Deputy Chief English News Editor from Equinox wrote: "..Equinoxe Radio can now confirm that ghost town ongoing in Kumbo, Kumba, Ndu, Nkambe, Limbe, Buea, Bamenda and other major areas in the two English-speaking regions, correspondents say despite the call by some trade Union leaders for students and pupils to go back to school, classes have remained closed, shops and markets shut down.Correspondent in North West Governors convoy also confirms that LELE L'Afrique visited some community radio stations in Bui Division giving them Communiqués to read announcing calling off of the strike..."
Our non-violent approach to reclaim our West Cameroon state shall continue.
#FreeAllArrested #FreeSouthernCameroons.