"Je n'aide pas ma femme": le plaidoyer d'un homme pour le partage des tâches domestiques

Les tâches domestiques sont encore l'apanage des femmes (photo illustration)

"Je n'aide pas ma femme à nettoyer la maison parce que je vis ici aussi. Je n'aide pas ma femme en cuisine parce que moi aussi je mange." Le plaidoyer d'un père de famille pour le partage des tâches ménagères a rencontré un vif succès sur les réseaux sociaux.

"Je n'aide pas ma femme". Voici le titre d'un texte anonyme publié en portugais qui est ressorti sur les réseaux sociaux fin janvier et a rencontré un écho particulièrement positif. Un père de famille y explique combien le partage des tâches ménagères n'est pas un service rendu aux femmes mais un devoir pour les hommes. La publication a été reprise par d'autres utilisateurs, traduite en français et cumule près de 700.000 partages.

"Je vais faire la vaisselle et je reviens vite"

Le texte rapporte la conversation entre deux hommes sur la répartition des tâches domestiques ainsi que la réponse à celui qui reproche à son épouse de ne pas le féliciter lorsqu'il s'investit à la maison.
"Un ami est venu chez moi boire un café (...) À un moment de la conversation, j'ai dit: 'Je vais faire la vaisselle et je reviens vite'. Il m'a regardé comme si je lui avais dit que j'allais construire une fusée. Il me dit alors, avec admiration mais un peu perplexe: 'C'est bien que tu aides ta femme, moi je ne fais rien parce que quand je fais quelque chose, ma femme ne me dit rien. Encore la semaine dernière, j'ai lavé le sol et même pas un merci'."

"C'est mon rôle de père"

Dans la suite du texte, ce père de famille explique qu'il n'aide pas sa femme car elle "n'a pas besoin d'aide, elle a besoin d'un compagnon" et qu'au sein de leur couple, les tâches sont partagées.
"Je n'aide pas ma femme à nettoyer la maison parce que je vis ici aussi. Je n'aide pas ma femme en cuisine parce que moi aussi je mange. Je n'aide pas ma femme à faire la vaisselle après le repas parce que j'utilise aussi les assiettes. Je n'aide pas ma femme avec les enfants parce qu'ils sont aussi les miens et c'est mon rôle de père. Je n'aide pas ma femme à laver, étendre ou plier les vêtements, parce que le linge est aussi le mien. Je ne suis pas une aide à la maison, je fais partie de la maison."

3h30 par jour pour elles, 2h pour eux

De nombreux internautes ont salué ce témoignage. "Il a tout compris, respect", s'enthousiasme une internaute, "fantastique, génial", félicite un autre. "À lire et à retenir", commente une utilisatrice du réseau social. "Bien dit", se contente une autre.
En France, les femmes consacrent toujours plus de temps que les hommes aux tâches domestiques: trois heures trente par jour pour elles, contre deux heures pour eux, selon l'Observatoire des inégalités. L'organisme ajoute: "en onze ans, le temps moyen journalier consacré par les femmes au travail domestique a baissé de 22 minutes, celui des hommes a augmenté d'une minute".