USA: Bonne nouvelle pour Malia Obama, ses premiers pas dans le monde professionnel…Explication!

1
Pour ses premiers pas dans le monde professionnel, les choses semblent aller un peu plus vite pour la fille de l’ancien président américain. A en croire nos confrères de Gala, Malia Obama la fille aînée de
l’ex-président Obama pourrait avoir un avenir prometteur dans le monde professionnel. Pour un premier coup d’essai, l’on pourrait dire qu’elle a fait un coup de maître.
Le site Gala révèle que Malia Obama vient de décrocher un stage chez le puissant producteur Harvey Wein­stein. Et curieusement, elle ne se frottera pas aux tâches subalternes comme apporter du café, avoir des séjours près de la photocopieuse, trier des dossiers par ordre alphabétique, bref se livrer à des tâches que l’on pourrait considérer comme des « tâches d’humiliation »pour une débutante.
Malia Obama, 18 ans à peine, n’y aura pas droit à ces tâches. Harvey Wein­stein, le producteur de forte renommée avec un important nombre d’Oscars, en même temps fondateur de la société Mira­max, celle-là même qui a financé le cinéma de Taran­tino ou de Soder­bergh, l’a embauché récemment à un poste un peu plus élevé.
La jeune fille aura la lourde charge de lire des scripts, de les valider ou pas selon leur intérêt et d’annoter ceux qui lui paraissent les plus intéressants pour les lui faire passer. Une manière de rendre sa compagnie plus intéressante et plus convoitée par les scénaristes et les réalisateurs qui vont certainement vouloir s’attacher ses faveurs.
Du haut de ses 1,85m, Malia Obama est une tête bien pleine. Diplômée de la Sidwell Friends School, elle n’était pas supposée embrasser une carrière dans l’industrie du cinéma. Il faut dire que jusqu’ici, Holly­wood semblait ignorer son nom et ses capacités. Visiblement, la comé­die du pouvoir a contribué à la former dans la lecture et à la sélection des scéna­rios les plus improbables. En commençant par l’arrivée surprenante de Donald Trump à la tête de son pays. Ceci a été une vraie leçon de story­tel­ling pour Malia qui a grandi à la Maison-Blanche.