VIDÉO - Beyoncé, enceinte et quasiment nue fait le show aux Grammy Awards




Beyoncé était sans doute l'artiste la plus attendue sur la scène des Grammy Awards cette nuit du 12 février aux Etats-Unis. La compagne de Jay Z venait recevoir les récompenses pour son
dernier album Lemonade, mais aussi montrer son baby bump. Elle a du même coup offert aux spectateurs une performance incroyable, entre danse et vidéo.
C'était sa première sortie officielle depuis l'annonce de sa grossesse le 1er février dernier sur Instagram. C'était annoncé, Beyoncé devait marquer les esprits sur la scène du Staples Center de Los Angeles, pour la 59e cérémonie des Grammy Awards. La compagne de Jay Z, enceinte de jumeaux, était la grande favorite de cette édition, avec Adele. Si en nombre de statuettes, c'est l'interprète du tube Hello qui l'a emporté, à l'applaudimètre, et à la performance, c'est bien Queen Bey qui remporte les suffrages.
Beyoncé a obtenu deux récompenses. La première pour son clip, meilleur clip de l'année, Formation. La seconde pour l'ensemble de son dernier album, Lemonade. Sacré meilleur album "urbain", elle a déclaré, en recevant ce prix, qu’elle avait voulu, avec ce disque, "donner une voix à notre douleur, nos luttes, notre noirceur et notre histoire, et nous confronter aux problèmes qui nous mettent mal à l’aise."
Ce discours qui fait le lien entre ses préoccupations au moment de composer ce disque, le mouvement Black lives matter, et la récente élection de Donald Trump, résonnait particulièrement dans cette soirée très politique. Heureusement, la performance de Beyoncé a permis de faire oublier les tensions qui agitent les Etats-Unis en ce moment, et offert aux spectateurs une expérience à couper le souffle.
D'abord présentée par sa propre mère, "avec sa fierté de maman", Beyoncé est apparue dans un premier temps en vidéo, quasiment nue dans un bikini en chaînes dorées. Puis, debout devant l'écran, elle a interprété une danse relayée et complétée par la vidéo. Des voiles portés pas le vent, une robe dorée et brodée de strass, les cheveux (...) Lire la suite sur gala.fr