Cameroun : Son épouse infidèle reste coincé à un Nigérian, il exige 3,5 millions pour les séparer

En percevant cette somme, le cocu avait le sentiment de s’être fait rembourser les dépenses de sa dot.
Que pouvait-il encore espérer d’une épouse qui a fait la une des commérages d’un hôtel, pour avoir été trouvé coller à un autre homme.
L’histoire insolite a ému dans cet établissement hôtelier du quartier Deido a Douala.
Le réceptionniste d’un petit hôtel est alerté par les cris d’un couple qui venait de prendre une chambre pour un petit repos. Quand il défonce la porte, il est surpris de voir les deux infidèles nus dans le lit collés.
La femme lui avoue que l’homme n’arrive plus à faire sortir son s-xe du sien et en appelle à l’aide demandant la discrétion du réceptionniste. Pendant plus de deux heures, les trois tentent en vain de trouver une solution. Un pasteur du quartier qui est appelé en renfort n’y peut rien non plus.
Rassurée de ne jamais trouver de solution, la femme demande au réceptionniste de joindre par téléphone son époux, qui se trouve àu Quartier Brazzaville assisté à une veillée mortuaire.
Alerté, l’époux demande de parler à son épouse qui dans un premier temps décline de honte la proposition avant de changer d’avis. Sur un ton calme, le mari lui retrace leur parcours et regrette amèrement son infidélité.
L’époux demande ensuite de parler à l’amant de son épouse à qui, il parle poliment. « Mon frère, je n’ai aucun problème contre toi… Donnes juste 3,5 millions de Cfa et ton problème sera résolu à la minute »
La sœur de l’époux se rend sur place, où l’amant de sa belle-sœur qui est un sujet Nigerian a aussi alerté ses frères qui ont ramené la somme exigée. Une fois les 3,5 millions de Cfa remis à la sœur du cocu, les deux infidèles ont pu se séparer et quitter discrètement les lieux grâce à la bonne volonté du réceptionniste qui a su gérer la situation.
Le cocu a demandé à sa sœur de gérer le départ de son infidèle d’épouse sans alerter la famille, et de prendre en charge ses deux enfants avant son arrivée.
Source:goodlifesenegal.com