Des députés russes informés des projets nord-coréens de «dompter les USA par le feu»

la Corée du Nord
Le gouvernement nord-coréen a l'intention de «dompter les USA par le feu», c'est pourquoi les
militaires préparent les essais d'un nouveau missile intercontinental capable d'atteindre la côte ouest des États-Unis.
Selon le député Andreï Morozov du Parti libéral-démocrate russe (LDPR), c'est ce que le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un a déclaré aux députés russes en visite à Pyongyang. D'après lui, le dirigeant de la Corée du Nord est prêt aux actions les plus fermes. Les députés ont raconté leur visite à leurs collègues mardi pendant la réunion de la fraction. Selon le quotidien Vedomosti.

Andreï Morozov, ainsi que ses collègues du LDPR Alexeï Didenko et Pavel Chperov, se sont rendus à Pyongyang du 2 au 6 octobre. Ils ont été reçus par Kim Jong-un et ont évoqué la coopération bilatérale avec les autorités nord-coréennes. Selon Andreï Morozov, ce voyage, convenu avec le ministère russe des Affaires étrangères, le président de la commission des affaires internationales Leonid Sloutski et la direction de la chambre basse, a eu lieu «dans le cadre du concept politique russe global». Andreï Morozov a souligné que tous les entretiens s'étaient déroulés à Pyongyang «à un niveau assez élevé».

Les Nord-Coréens sont «très déçus par la récente déclaration prononcée par le président américain à l'Assemblée générale des Nations Unies, que certains considèrent comme une déclaration de guerre à la Corée du Nord — c'est pourquoi ils préparent des contremesures», rapporte le député. En effet, Trump n'a pas exclu une destruction totale de la Corée du Nord si les USA devaient se défendre ou défendre leurs alliés. «La délégation russe a clairement laissé entendre qu'elle ne soutenait pas la disposition agressive réciproque des USA et de la Corée du Nord, et affirmé qu'il fallait créer les conditions pour régler la situation de manière pacifique, explique Andreï Morozov. C'est pourquoi nous sommes venus sur la péninsule coréenne pour trouver tout de même des points de convergence et définir les motivations qui pourraient pousser les pays à s'asseoir à la table des négociations».
Côté nord-coréen, les députés de LDPR sont convenus de poursuivre et de développer les relations entre les partis et les contacts interparlementaires.
Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur de l'article repris d'un média russe et traduit dans son intégralité en français.
Source: fr.sputniknews.com