La Corée du Nord apporte 400 millions de dollars à l’industrie militaire des USA

La Corée du Nord apporte 400 millions de dollars à l’industrie militaire des USA
Les comités de la Défense du Congrès américain ont approuvé l’octroi de plus de 400 millions de
dollars supplémentaires pour renforcer la défense antimissile du pays dans le contexte de l’aggravation de la menace nord-coréenne.
Sur la liste des entreprises bénéficiaires de ces fonds figurent notamment Boeing, Raytheon et Orbital ATK, écrit jeudi le quotidien Kommersant.

Lors des audiences sur l'Afghanistan hier au Sénat américain, le ministre de la Défense James Mattis a indiqué que les comités de la Défense avaient approuvé l'octroi de 416 millions de dollars pour renforcer la production de missiles intercepteurs basés au sol et de radars, et moderniser les navires de combat face au renforcement de la menace de frappe nucléaire par la Corée du Nord. Le ministre a envoyé une demande en ce sens et obtenu le feu vert pour dégager les fonds d'autres programmes de défense tels que les opérations de l'armée américaine et l'assistance technique, pour lesquels il restait encore 440 millions de dollars non dépensés au cours de l'année financière 2017. Selon l'agence Bloomberg, qui a pris connaissance du texte de la requête du ministre de la Défense, ce dernier évoque la nécessité d'octroyer encore 16 millions de dollars au prolongement du service du radar AN/FPS-108 Cobra Dane situé sur les îles Aléoutiennes, géré par l'entreprise Raytheon et couvrant le territoire nord-coréen. Qui plus est, Raytheon pourrait toucher 13 millions de dollars supplémentaires pour accélérer la modernisation de quatre navires militaires capables de lancer les missiles intercepteurs SM-3 Block IIA pour abattre des missiles balistiques à moyenne portée.

D'après Bloomberg, Orbital ATK, producteur d'accélérateurs d'envol pour les ogives de contact de Raytheon, pourrait également bénéficier de ce paquet de financement supplémentaire. Boeing a acheté chez Orbital ATK 44 missiles intercepteurs basés au sol. Selon la demande du ministre, 47 millions de dollars seront octroyés à la construction de dix nouveaux silos en Alaska, où 32 missiles ont déjà été installés. 8 millions de dollars sont destinés à augmenter le nombre des missiles intercepteurs de 44 à 64 (on a déjà octroyé 219 millions de dollars à ces fins dans le cadre du budget 2017). 15 millions de dollars devraient servir à moderniser le logiciel du radar à bande X basé en mer et conçu en partenariat avec Boeing. Pour que toutes ces décisions sur la redistribution de fonds entrent enfin en vigueur, elles doivent être adoptées par les comités des forces armées du Sénat et de la Chambre des représentants. Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur de l'article repris d'un média russe et traduit dans son intégralité en français.
Source: fr.sputniknews.com