Les populations bravent le couvre-feu dans les régions anglophones

 
Le couvre-le-feu institué par les gouverneurs des régions anglophones a été bravé dans diverses
localités du Nord-ouest et du Sud-ouest. Pour un bilan provisoire de cinq morts et de nombreux blessés.


L’image contient peut-être : personnes debout, ciel et plein air
L’image contient peut-être : nuage, ciel et plein air 
Le président désigné de la république fantôme  d’Ambazonie s’est solennellement adressé à ses compatriotes, par Youtube ce dimanche 1er octobre 2017, en début de matinée. Dans une posture  de rassembleur, il a appelé ses compatriotes au calme et a invité les uns et les autres à ne pas user des actes de violence.
En revanche, Chief Ayuk Tabe a pris d’importantes décisions portant changement de certains noms de lieux et villes. La ville de Limbe par exemple redevient Victoria.
La célèbre commercial avenue de Bamenda devient Chief Ayamba Avenue. Mile 17 Buea change en Albert Mukong Avenue. Bamenda Airport change en « Dr Luma International Airport ».
Peu après son discours, les populations sont massivement descendues sur les rues de Tombel, localité située dans le Kupe-Manenguba, région du Sud-ouest pour célébrer l’indépendance. Munies des fanions de l’Ambazonie, elles ont entonné solennellement leur hymne national dans la liesse.
Aux premières heures de la journée, une marche des séparatistes avaient déjà été interceptée par les forces de l’ordre à Muntenguene.
En dehors, de la mort des suites de fusillade du jeune Basile Enongene à Kumba, hier samedi, lecourrierducameroun.com a appris  qu’aucune perte en vie humaine n’a pas été signalé  ce dimanche au Sud-ouest.
Dans la région du Nord-ouest en revanche, l’incendie de la prison de Kumbo, la nuit dernière,  a fait trois morts et de nombreux blessés. Un jeune homme a reçu deux balles aux reins et à la main, l’infortuné est décédé à la clinique St-Mary de Bamenda. L’autre victime serait également passé ad patres après une balle reçue en pleine abdomen. 
Selon des informations de dernière heure, l’affrontement entre les forces de sécurité et les populations auraient donc fait deux morts.
A Menji dans le département du Lebialem, les populations ont hissé le drapeau de l’Ambazonie au cœur du village. Même théâtre à la cour du roi de Nkwen.
John Enonguene, 
Source: lecourrierducameroun.com