Libye : un groupe armé ferme un site pétrolier

Ces miliciens disent protester ainsi contre le silence des autorités libyennes sur de vieilles revendications.
L'or noir ne coule plus de ce vaste champ pétrolier d'Al Sharara dans le sud du pays depuis dimanche.

Le site qui produit 230.000 barils de pétrole par jour a été bloqué par un groupe armé du sud du pays.
C'est dans un communiqué que le groupe Trentième Brigade a revendiquée la fermeture du champ pétrolier d'Al Sharara.
Ces miliciens disent protester ainsi contre le silence des autorités libyennes sur de vieilles revendications.
Notamment des questions de salaires, de fournitures de carburant et de gaz domestique ainsi que le développement de la région pétrolifère du sud libyen.
La National Oil Corporation n'a communiqué ni sur les raisons du blocage, ni sur l'identité du groupe armé à l'origine de cette situation.
La Compagnie dit cependant mettre tout en œuvre pour une réouverture rapide de ce site stratégique.
BBC Afrique