Plan «Kill Kim»: comment les USA auraient échoué à assassiner Kim Jong-un

Kim Jong-un
Les États-Unis, auraient-ils eu le projet d’assassiner le dirigeant suprême nord-coréen? Pyongyang
aurait signalé l'échec d'une tentative des services secrets américains d’éliminer Kim Jong-un et ses hauts fonctionnaires en mai dernier, déclare le Daily Star se référant à l’Agence centrale nord-coréenne (KNCA).
La Corée du Nord aurait, via la KCNA, accusé les États-Unis de terrorisme et de tentative d'assassinat contre Kim Jong-un, ont signalé de nombreux médias occidentaux, dont le Daily Star.
Selon les informations du journal, qui fait référence à une déclaration publiée par la KCNA, Pyongyang aurait affirmé que la «principale raison pour laquelle le terrorisme international n'est pas encore anéanti» était en réalité l'ingérence des États-Unis dans les affaires des pays étrangers.

En mai de cette année, «un groupe de terroristes odieux» s'est infiltré en Corée du Nord «sur les ordres de la CIA américaine et du Service de renseignement fantoche sud-coréen dans le but de créer un terrorisme d'État contre notre quartier général suprême en utilisant des substances biologiques et chimiques», aurait écrit la KCNA précisant que les intrus avaient été capturés.
«Cela montre de façon évidente la vraie nature des États-Unis comme le principal coupable du terrorisme», aurait conclu l'agence.

La KCNA a décrit les États-Unis comme un «caméléon» qui «change de couleurs» afin de pouvoir renverser les gouvernements, en particulier au Moyen-Orient, où ils ont utilisé la lutte antiterroriste et la non-prolifération des armes pour justifier les guerres en Afghanistan, en Irak et en Libye, écrit le Daily Star.
L'agence nord-coréenne est connue pour ses déclarations fortes à l'encontre les États-Unis. Début octobre, la Corée du Nord a menacé de réduire les États-Unis en une «mer de flammes», a relaté l'agence de presse sud-coréenne Yonhap se référant à la KCNA.

Sur fond de tensions extrêmes entre Pyongyang et Washington, les États-Unis et la Corée du Sud organisent de plus en plus souvent des exercices conjoints sur la péninsule coréenne, tandis que la Corée du Nord ne projette pas d'abandonner le développement des armes nucléaires ni les tests de missiles.
Source: fr.sputniknews.com