Congrès des USA
Des congressistes américains proposent de fixer dans la législation le droit des États-Unis à refuser
une assistance financière aux pays qui ne soutiennent pas la position de Washington au sein de l’Onu.
Le Congrès des États-Unis a proposé de priver du soutien américain les pays qui ne partageraient pas le point de vue de Washington au sein de l'Onu. Une proposition de loi en ce sens a été soumise à la chambre des représentants par les républicains Louie Gohmert et Steve King.
«Un pays remettant en question la position défendue par l'Amérique à l'Onu ne peut pas recevoir le soutien des États-Unis», lit-on dans le document.
Si le projet de loi est adopté, les États-Unis pourront priver certains pays d'aide financière dans le cadre de la coopération économique et militaire. Ces mesures pourront concerner notamment la formation militaire et les exercices conjoints.

Selon les auteurs de l'initiative, un pays est considéré comme contestant le point de vue des États-Unis si, conformément aux résultats du vote lors de la dernière session en date de l'Assemblée générale de l'Onu, ainsi que des votes au Conseil de sécurité de l'Onu — si l'État en fait partie — le point de vue de cet État coïncide avec celui de Washington dans moins de 50% des cas. Les congressistes admettent cependant que des exceptions pourraient être faites dans certains cas.
Les États-Unis n'ont jamais aidé les pays qui ne votent pas comme eux à l'Onu, a commenté pour RT le politologue russe Vladimir Brouter. Mais à présent, ils veulent le fixer dans la législation, c'est là la nouveauté.
Source: fr.sputniknews.com