Au Cameroun, la pression fiscale sur les entreprises représente 57,7% de leur résultat, contre une moyenne africaine de 46,8%

Au Cameroun, la pression fiscale sur les entreprises représente 57,7% de leur résultat, contre une moyenne africaine de 46,8%
Dans une analyse du Doing Business 2018 qu’il vient de publier, le Groupement inter-patronal du Cameroun
(Gicam) fait remarquer que la pression fiscale sur les entreprises en activité dans le pays représente 57,7% de leur résultat, contre une moyenne de 46,8% en Afrique subsaharienne.
Fort de cette statistique, le Cameroun fait partie des 10 pays africains dans lesquels la pression fiscale sur les entreprises est la plus élevée, selon le rapport «Paying Taxes 2017», publié en fin d’année 2016 par le cabinet d'audit et de conseil PricewaterhouseCoopers (PwC) et la Banque mondiale.
Entre 2016 et 2017, cette pression fiscale sur les entreprises, selon les différents rapports «Paying Taxes», a progressé de 9%, passant de 48,8% dans le «Paying Taxes 2016», à 57,7% dans celui de 2017. Mais, selon les responsables du fisc camerounais, cette pression fiscale oscille entre 12 et 13% seulement.
BRM
Par Investir au Cameroun