«Britcoin»? Le Royaume-Uni entend se doter d’une cryptomonnaie nationale en 2018

La Banque d'Angleterre
Le succès du Bitcoin taquine un grand nombre d’acteurs du marché financier, y compris les banques
centrales de plusieurs pays. Cette fois-ci c’est la Banque d’Angleterre qui a annoncé son intention d’introduire une cryptomonnaie nationale.
La Banque centrale britannique pourrait autoriser l'introduction d'une cryptomonnaie nationale, fait savoir le Telegraph.
Selon les médias, dès l'année 2015 la Banque d'Angleterre avait créé un groupe de recherche spécial chargé d'étudier les moyens d'introduction d'une crypto-monnaie liée à la livre sterling. Maintenant les spécialistes de l'autorité bancaire étudient la technologie des transactions digitales, utilisée pour des opérations avec d'autres crypto-monnaies.

Selon le porte-parole de la Banque centrale du Royaume-Uni, le groupe de recherche doit présenter les résultats de son travail l'année prochaine. Selon le Telegraph, le patron de la Banque d'Angleterre Mark Carney a déclaré lors d'une rencontre en fin d'année avec le comité parlementaire de finance que «la technologie de base» des transactions cryptographiques suscitait un grand intérêt.
«La technologie de base présente vraiment un grand intérêt. En ce moment à la Banque d'Angleterre, nous travaillons sur elle», a déclaré M. Carney.
Le patron de la Banque centrale du Royaume-Uni a ajouté qu'il avait déjà mené des négociations avec d'autres banques centrales afin d'introduire une monnaie virtuelle, en précisant que la technologie de blockchain (une base de données distribuée qui fonctionne sans contrôle centralisé) si utilisée pour les transactions entre les banques centrales pouvait «avoir une influence bénéfique sur la stabilité financière et l'efficacité».
Auparavant les médias avaient fait savoir qu'Israël et la Suède considéraient également la possibilité d'introduire des crypto-monnaies nationales.
Source: fr.sputniknews.com