Des archéologues ont établi l’âge exact du tombeau du Christ à Jérusalem

Saint-Sépulcre à Jérusalem
Du nouveau dans l’étude du tombeau du Christ à Jérusalem – une équipe d’archéologues a réussi à
établir qu’il a été construit en 345 environ. Les scientifiques se fixent maintenant pour objectif de prouver qu’il s’agit bien de l’endroit où Jésus avait été enterré après sa crucifixion.
Le tombeau de Jésus-Christ dans l’église du Saint-Sépulcre à Jérusalem a été construit sous le règne de Constantin Ier, soit 300 ans après la crucifixion, telle est la conclusion à laquelle sont parvenus des archéologues de l’Université polytechnique nationale d'Athènes.
«Ce qui est intéressant, c’est que les échantillons du ciment prélevés dans ce tombeau ne nous ont pas seulement aidés à trouver de traces de la construction originelle, mais aussi à confirmer qu’il a été rénové et reconstruit à plusieurs reprises au cours des siècles qui ont suivi», a déclaré Antonia Moropoulou qui dirige les fouilles, citée par National Geographic.
Selon la légende, le tombeau du Christ a été découvert au début du IVe siècle par l’impératrice Hélène, mère de Constantin, premier empereur chrétien de l’empire romain qui en a transféré la capitale à Constantinople. Ensuite, l’ensemble des églises qui se trouvait autour de ce lieu pendant sept siècles a été démoli au début du XIe siècle lors des conquêtes arabes, ce qui a provoqué la première croisade en 1095, rapportent les annales.

Après la conquête de Jérusalem par les croisés, une partie de ces édifices a été reconstruite et l’église du Saint-Sépulcre a été édifiée telle qu’on la connaît. Pendant longtemps, on pensait que la première sépulture avait été détruite. Toutefois, lors des travaux de restauration menés l’année dernière, des archéologues ont soulevé la pierre tombale installée en 1555 et en ont découvert une autre, encore plus vieille, ainsi que des traces des fondations. L’analyse des échantillons prélevés a permis d’établir que le tombeau avait été érigé en 345 environ. Les archéologues y voient un argument de poids soutenant la thèse selon laquelle il a réellement été construit par Constantin Ier ou sa mère.
Or, soulignent les scientifiques, rien ne prouve pour le moment que le Christ a été enterré dans la grotte en question. Les archéologues espèrent que les recherches ultérieures permettront d’établir si vraiment Jésus y avait été enterré et de découvrir d’autres détails, dont le nombre de fois que le tombeau du Christ a été démoli et reconstruit au cours des 17 derniers siècles.
Source:sputniknews.com