Etats-Unis: la réforme fiscale adoptée par le Sénat, une victoire pour Trump

media
C'est une victoire pour Donald Trump, malmené par les soupçons d'ingérence russe, sa réforme
fiscale, présentée comme «historique»,  le premier grand texte législatif de son mandat, vient d'être adoptée par un vote définitif du Sénat. Le texte sera prochainement harmonisé avec celui voté par le Congrès à la mi-novembre pour que le président puisse signer la loi d'ici la fin de l'année.
avec notre correspondant à New York, Pierre-Yves Dugua
Les 48 démocrates du Sénat ont tous voté contre le projet de loi qui réduit les impôts, projet qui selon eux profitera surtout aux riches et aux entreprises. Mais les 52 sénateurs républicains sont restés unis, à une exception près: la voix du sénateur Corker, du Tennessee a manqué à l'appel.
Les républicains s'étaient déchirés sur la réforme de la santé cet été et n'avaient pu s'entendre sur une alternative à l'«Obamacare» mais ce samedi, au petit matin, et grâce à de multiples marchandages de dernière minute ils ont voté un texte très attendu par le monde des affaires et Wall Street.
La taxe sur les bénéfices des entreprises va baisser de 35 à 20 % et les impôts sur le revenu des particuliers sont aussi allégés. De multiples abattements populaires sont supprimés : au total, ce sont 1470 milliards de dollars de recettes publiques sur 10 ans qui sont éliminées par ce texte, adopté par 51 voix contre 49.
Les républicains arguent que l'investissement par les entreprises et les dépenses de consommation vont grimper, ce qui va accélérer la croissance et, in fine, doper les recettes fiscales et donc compenser le manque à gagner pour le Trésor.
Ces baisses d'impôts vont-elles agraver le déficit budgétaire ?
La commission du Sénat chargée de faire ce genre de calculs conclut qu'en gros un tiers du manque à gagner sera récupéré, ce qui chiffre les baisses nettes d'impôts à quelque 1000 milliards de dollars sur 10 ans, soit près de deux années de déficit au rythme actuel.
Mais le vote du Sénat, grande victoire législative pour Donald Trump, n'est qu'une étape. il faudra maintenant que ce texte soit harmonisé avec celui déjà voté par la Chambre des représentants.
Les républicains pensent y parvenir avant Noël pour que Donald Trump signe enfin une loi d'importance et puisse clamer avoir tenu sa promesse de réforme et de simplification de la fiscalité.
Par