Le Cameroun ambitionne d’accroître le taux d’accès au gaz domestique de 30% à 40% en zone urbaine, en 2018

Le Cameroun ambitionne d’accroître le taux d’accès au gaz domestique de 30% à 40% en zone urbaine, en 2018
Le Premier ministre du Cameroun, Philémon Yang, a présenté le 29 novembre, à l’Assemblée nationale, le
Programme économique, financier, social et culturel du gouvernement pour l’exercice 2018.
Philémon Yang a alors annoncé que le Cameroun voudrait accroître le taux d’accès des populations au gaz domestique de 30% à 40%, en zone urbaine, et de 14% à 15%, en zone rurale. Il en est de même de l’augmentation de la part des énergies renouvelables dans le bouquet énergétique national, à hauteur de 5%. Pour atteindre ces objectifs, le gouvernement camerounais a déjà prescrit une exonération fiscalo-douanière de 30%, dans le cadre de l'importation des bouteilles de gaz domestique.
Ainsi, la bouteille vide de 6,5 Kg, par exemple, commercialisée auparavant entre 12 000 et 13 000 FCFA, coûte désormais 10 400 FCFA. Celle de 12,5 Kg qui coûtait habituellement 17 660 FCFA est vendue à 12 660 FCFA. Les premières retombées de cette mesure ont entraîné un bond dans la distribution. Selon les sources officielles, l'on est parti de 6 700 tonnes de consommation mensuelle de gaz domestique, en juillet dernier, à plus de 10 000 tonnes en septembre 2017.
S.A
Par Investir au Cameroun