Success Story:KADJI DEFOSSO, Un homme d'affaires Camerounais au parcours exceptionnel

L’image contient peut-être : une personne ou plus, lunettes_soleil et gros plan 
Parcours de KADJI DEFOSSO
En 1962 il se lance dans l’immobilier en créant Chimède immobilier qui comprend aujourd’hui des patrimoines importants tel : les immeubles Cauris, Hibiscus, le baobab ou encore le Kadji Square à Douala et Yaoundé.
-Mais l’entreprise qui va rendre monsieur Kadji Defosso aussi célèbre que des artistes populaires ou encore des sportifs de haut niveau c’est bien l’union camerounaise des brasseries (UCB) qui voit le jour en 1972 soit 45 ans aujourd’hui.
-Dans la production des matières plastiques son entreprise Polyplast occupe une place de choix dans le secteur au Cameroun.
-Dans la minoterie il est présent avec la société des céréales du Cameroun (SCC), dans le transport maritime et la logistique Soprotrans SA et SCTL (société Camerounaise de transport et logistique) sont ses propriétés.
-L’assurance Générale du Cameroun (AGC) entre également dans son portefeuille déjà très bien garni.
-En 1995, Kadji Defosso crée le plus grand centre de formation des jeunes footballeurs au Cameroun : la Kadji Sport Académie. Son centre va former des futures stars du football camerounais et mondial comme Samuel Eto'o.
La vision de Kadji Defosso est impressionnante, à la fois frappante mais aussi époustouflante car il démontre la capacité des Camerounais à pouvoir transformer leur économie.
Aujourd’hui âgé de plus de 90 ans, le dignitaire de Bana dans la région de l’Ouest aura tout accompli.
Sa progéniture assure la relève dans ses différentes entreprises même-si sa présence reste prépondérante.
À juste titre il est considéré comme l’une des plus grandes fortunes d’Afrique francophone avec une fortune estimée par le magazine américain Forbes à près de 205 millions de dollars US.
Il est depuis plusieurs années maire de la commune de Bana où sous fonds propres il a bâti un hôtel de ville à hauteur de 800 millions de Fcfa.
Il est une source de fierté nationale, une source d’inspiration pour les entrepreneurs locaux et un modèle pour la nouvelle génération des jeunes Camerounais qui rêvent d’un Cameroun meilleur.
Par Domche Idriss