A-M-A-Z-O-N. Six lettres à taper dans un navigateur internet pour trouver tout et n’importe quoi, acheter et se faire livrer en quelques jours, parfois quelques heures, à prix souvent réduits. Des millions de clics qui ont fait la fortune de Jeff Bezos, le patron de la plateforme de vente en ligne Amazon.
Vingt ans après l’entrée d’Amazon au Nasdaq – la bourse mondiale de référence pour le secteur électronique – l’entreprise piétine la concurrence. Jeff Bezos est même devenu l’homme le plus riche du monde (avec 100 milliards de dollars) devant l’inoxydable Bill Gates, patron de Microsoft.
Chez Bezos, le client est vraiment roi
Né en 1964 au Nouveau-Mexique, Jeffrey Preston Bezos est l’un des rares grands entrepreneurs du moment (on classe souvent Amazon dans le cercle des « géants » gravitant autour d’internet, aux côtés de Microsoft, Apple, Google et Facebook) à pouvoir se vanter d’avoir réussi en commençant ses affaires comme libraire.
Certes, on est loin de la librairie du coin de la rue et de la petite équipe de passionnés qui conseille ses clients. Ici, on parle plutôt d’entrepôts géants où les employés travaillent en cadence pour remplir des colis envoyés aux quatre coins du monde.