Suite au Décès de Johnny découvrez ce que Laeticia désire Vendre, comme quoi… ça va vite

Il y a une semaine, la France appre­nait la mort de Johnny Hally­day. Une dispa­ri­tion à laquelle
beau­coup refusent encore de croire en dépit de l’hom­mage popu­laire orga­nisé samedi dernier sur les Champs-Elysées et l’in­hu­ma­tion du rocker au cime­tière marin de Lorient à Saint-Barthé­lemy. Des événe­ments durant lesquels Laeti­cia Hallyday, veuve de l’idole des jeunes, a été très entou­rée.
Mais désor­mais, c’est seule qu’elle va devoir orga­ni­ser sa nouvelle vie, sans celui qu’elle surnom­mait son « lion ». Elle a donc pris la déci­sion de rester jusqu’à mi-janvier à Saint-Barthé­lemy avec ses filles. Elle les a d’ailleurs tempo­rai­re­ment scola­ri­sées dans une école de l’île avant de retour­ner s’ins­tal­ler dans leur maison de Los Angeles, où Jade et Joy suivent d’or­di­naire des cours au lycée français.
Laeticia Hallyday veut vendre le domaine de Marnes-la-Coquette, dans lequel le rocker s’est éteint, fait partie du proces­sus.
Avant de retrou­ver un semblant de tranquillité sur la côte Ouest des Etats-Unis, Laeticia Hally­day devra toute­fois affron­ter une ultime épreuve : un bref retour en France pour «  fina­li­ser les derniers détails ». Et d’après des infor­ma­tions de Closer, Laeti­cia compte vendre le domaine de Marnes-la-Coquette, maison dans laquelle le rocker s’est éteint à l’âge de 74 ans et qui lui rappè­le­rait « trop de mauvais souve­nirs ».
En 2010, le couple avait déjà tenté de s’en sépa­rer pour une somme esti­mée entre 15 et 18 millions d’eu­ros, 26 millions si elle restait meublée. Sept ans plus tard, l’es­ti­ma­tion, toujours selon Closer, frôle­rait les 30 millions d’eu­ros.

Combien de temps Laeticia Hallyday va-t-elle rester à Saint-Barthé­lemy ?

Comme le souhai­tait son époux, Laeticia Hally­day a enterré son mari sur l’île de Saint-Barthé­lemy, aux Antilles. C’est là qu’elle a prévu de rester quelque temps.
«  Johnny Hally­day est parti. […] J’écris ces mots sans y croire. Et pour­tant, c’est bien cela. Mon homme n’est plus », écri­vait Laeticia Hallyday dans un commu­niqué vibrant trans­mis à l’AFP dans la nuit du 5 au 6 décembre dernier. Après des mois de bataille contre la mala­die durant lesquels il avait été soigné à Los Angeles puis à Paris  Johnny avait succombé à son cancer du poumon, lui qui était pour­tant persuadé de s’en sortir.
Depuis cette triste nuit, au cours de laquelle le corps médi­cal avait prévenu Laeti­cia que Johnny vivait ses derniers instants, la veuve du rocker a tout orga­nisé avec ses proches. Il y a eu l’hom­mage popu­laire sur les Champs-Elysées et en l’église de la Made­leine, où de nombreux amis de l’ar­tiste ont témoi­gné de leur atta­che­ment au rocker de 74 ans. Puis les proches du clan s’étaient envo­lés pour Saint-Barthé­lemy, où Johnny a été inhumé ce lundi.
L’émo­tion était intense, lors de cet enter­re­ment en petit comité. Laeti­cia, effon­drée, a trouvé du récon­fort dans les bras de sa mère, des grands enfants de Johnny et de ses amis. Après avoir pris un verre au Jojo Burger, juste à côté du cime­tière de Lorient, ceux qui étaient présents pour l’adieu au rocker se sont réunis dans la villa fami­liale. C’est dans cette maison, remplie de bons souve­nirs, que Laeti­cia a décidé de faire son deuil avec Jade et Joy. Elles devraient y rester, comme nous l’ap­prend aujourd’­hui Gala, « jusqu’à mi-janvier ».
Ses filles auraient d’ores et déjà été inscrites dans une école de Saint-Barthé­lemy. Mais cela sera tempo­raire : dans quelques semaines, l’épouse de Johnny rentrera à Los Angeles, la ville où elle vivait avec Johnny et dans laquelle ses filles sont scola­ri­sées.
Source:mag-street.fr