5 produits que tout le monde adore mais qui sont en vérité des tueurs silencieux

5 produits que tout le monde adore mais qui sont en vérité des tueurs silencieux

De nos jours les aliments sont remplis de toutes sortes de produits chimiques et de conservateurs dangereux. Certaines personnes sont de plus en plus conscientes de ce que contiennent leurs assiettes, et se dirigent vers les produits bios. Tandis que d’autres sont plus attirées par le goût et le prix alléchant sans pour autant s’inquiéter de la qualité de ce qu’elles mangent. Néanmoins, il existe des produits qui contiennent assez de substances chimiques voire toxiques pour que vous ne les consommiez plus jamais !

1. Le bœuf haché :

Du monoxyde de carbone, de la glu rose et de l’ammoniaque ! Le bœuf haché pré-emballé que vous aimez tellement n’est pas aussi sain que vous le croyez. Tout d’abord, le monoxyde de carbone est injecté dans l’emballage après que le bœuf soit scellé. Cela empêche la viande de s’oxyder et maintient sa jolie couleur rose. C’est révélateur du fait que l’industrie agroalimentaire de nos jours ne se soucie que de l’apparence de la nourriture, pas de sa qualité ou de son impact sur la santé.
Deuxièmement, le bœuf est trempé dans des cuves d’ammoniac avant l’emballage pour aider à réduire les germes dans la viande de qualité inférieure. Il est important de noter que l’ammoniac est l’une des nombreuses substances que l’homme n’est pas censé ingérer. Grâce à cette méthode, les industriels peuvent éviter de suivre les normes d’hygiène.
La glu rose se compose de morceaux de bœuf haché finement, de tendons, de graisse et de tissus conjonctifs qui ont été retirés mécaniquement dans une centrifugeuse chauffée à plus de 40°C, afin d’en faire une pâte. Cette dernière est traitée à l’ammoniac ou à l’acide citrique afin d’éliminer les bactéries, puis est finement broyée, pressée en blocs et surgelée. Elle est utilisée sous forme d’additif alimentaire économique qui peut être ajouté à la viande hachée ou transformée à titre d’agent de remplissage.

2. La volaille conditionnée :

La volaille est injectée d’eau salée. D’abord un apport élevé en sel est dangereux pour la santé, mais ce que la plupart ignore c’est que la majorité de volaille préemballée subit un processus qui est à peu près horrifiant. L’eau salée est injectée directement dans le poulet pour le garder juteux et potelé. Cela permet à l’industriel d’augmenter le poids du poulet et de pouvoir le facturer à un prix qu’il ne vaut pas.
Une portion de poulet préemballée contient plus de 300 mg de sodium qui est équivalente à 2g de sel. N’oublions pas que l’apport quotidien conseillé en sel est entre 5 et 6g. Savez-vous quels sont les effets secondaires à long terme de l’apport en eau salée? L’hypertension artérielle, les maladies cardiaques, les ulcères d’estomac et le cancer.

3. Aliments en conserve :

Les aliments en conserve contiennent un composé dangereux connu sous le nom de bisphénol A ou de BPA, c’est un composé chimique utilisé dans la fabrication de produits en plastique et celle des boîtes de conserve et canettes. Il est associé à l’apparition du cancer.
Plusieurs recherches menées sur des animaux ont établi un lien entre le contact avec de faibles quantités de bisphénol A et l’apparition de certaines maladies, dont le cancer du sein. Malgré cela l’industrie alimentaire affirme qu’elle respecte les normes de santé internationale.
Cependant, des groupes de recherche ont découvert que le BPA est lié à l’obésité, aux changements mentaux et comportementaux chez les enfants et aux troubles de thyroïde. Il est important de noter que les aliments très acides comme les sauces et les soupes de tomates en conserve se décomposent et absorbent le BPA plus facilement que les aliments moins acides.

4. Soupes et crèmes liquides :

Il est tout à fait normal de trouver du sable dans le désert du Sahara, mais pas dans votre bol de soupe. Néanmoins le sable s’avère être un ingrédient régulièrement ajouté dans les soupes et les crèmes liquides. Il aide à limiter l’absorption de l’humidité par le liquide (soupe ou crème), car un excès d’humidité peut rendre le produit grumeleux et visuellement désagréable. Le sable n’est certainement pas destiné à la consommation, malgré cela il est utilisé dans d’autres produits comme agent d’écoulement de sorte que les petits morceaux ne collent pas ensemble.

5. Glace et fromage :

L’un des ingrédients prédominants de la crème glacée est la cellulose, une substance présente dans la pulpe de bois et le coton. Elle est aussi présente dans le maïs naturellement.
L’une de ses formes récemment découvertes est utilisée comme charge dans les polymères biologiques en raison de ses propriétés thermiques et mécaniques utiles. La cellulose à base de pâte de bois est utilisée dans le papier, le carton, les textiles, l’isolation des bâtiments et comme charge inactive dans les médicaments.
Il s’agit d’un produit non-toxique, mais qui est préoccupant quand il est présent dans les aliments. Ce produit est utilisé comme un émulsifiant dans les aliments, il donne une bonne texture aux produits mousseux et empêche les morceaux individuels de fromage râpé de coller entre eux.