AFRIQUE: DONALD TRUMP FRAPPE ENCORE TRES FORT, IL PARLE AUX AFRICAINS

L’image contient peut-être : 1 personne, gros plan 
"je n’ai pas besoin de vous harceler comme les présidents français le font disant que la France-afrique
est terminée , pourtant ils continuent à vous envoyer les faux touristes qui vous espionnent et reviennent leurs dire comment il faut vous recoloniser."
"Si après 50 ans d'indépendance vous n'avez pas construit les infrastructures nécessaires pour votre peuple êtes-vous des humains?
Si vous vous asseyez sur l'or, le diamant, le pétrole, le manganèse, l'uranium... et que vos populations n'ont pas à manger, êtes-vous des humains?
Si pour rester au pouvoir, vous n'hésitez pas à acheter des armes chez les étrangers pour tuer vos propres concitoyens, êtes-vous des humains?
Si votre seul projet social est de rester au pouvoir à vie, êtes-vous des humains?
Si vous méprisez et vous abattez vos propres citoyens comme des gibiers, qui va les respecter?
Je suis le premier des présidents occidentaux qui aime l afrique et ses enfants, voilà pourquoi je n’ai pas besoin de vous harceler comme les présidents français le font disant que la France-afrique est terminée , pourtant ils continuent à vous envoyer les faux touristes qui vous espionnent et reviennent leurs dire comment il faut vous recoloniser."
Mon commentaire: Si l'africain se comporte comme un crabe, il sera mangé avec beaucoup de bruit. Trump est ce qu'il est, mais sa sincérité n'a aucune limite. Il nous invite, nous africains inconscients à véritablement prendre conscience de notre existence dans un franc parlé.Neg' Marrons nous demande de "Criez!" car la voix du peuple doit résonner chers présidents Africains, valets de la françafrique, Criez! l'heure de la rédemption a sonner. On ne peut plus reculer, même face au danger. Restons engagé pour que les choses changes. Faut-il qu'on continue a se mentir, excès de violence, acte d'inconscience, arbitraire, coups d'état au quotidien dans lequel on aimerait mieux se sentir,Quand on doit calmer le peuple, quand il est sous pression, quand les problèmes s’accumulent et à l’horizon pas de solutions, Y’en a marre de beugler, d’être pris pour un mouton, rien ne sert de gueuler faisons la révolution. La lutte continue.
J’espère bien que nos dirigeants ont pris bonne notes


Coaching D'Affaires