Kim Jong-Un, vis-à-vis des USA: «Il y a toujours un bouton nucléaire sur mon bureau»

Kim Jong Un
Kim Jong-Un a déclaré lundi que les Etats-Unis n'étaient plus en mesure d'attaquer la Corée du Nord,
devenue selon lui une puissance nucléaire capable de frapper l'ensemble du territoire américain, mais il a aussi tendu la main à la Corée du Sud avec laquelle il s'est dit prêt à entamer un dialogue.
Lors de ses vœux du Nouvel an, le dirigeant nord-coréen a assuré que Pyongyang n'utiliserait ses armes nucléaires que si sa sécurité est menacée, tout en promettant de poursuivre le déploiement opérationnel de ses têtes nucléaires et de ses missiles balistiques.
«L'ensemble des Etats-Unis est à portée de nos armes nucléaires et il y a toujours un bouton nucléaire sur mon bureau. C'est la réalité, pas une menace», a déclaré Kim Jong Un lors de son discours retransmis à la télévision.

Le dirigeant nord-coréen a aussi tendu la main à Séoul en disant souhaiter une amélioration des relations et l'ouverture d'un dialogue entre les deux Corées. L'essai du Hwasong-15, dont Pyongyang affirme qu'il peut atteindre le territoire continental américain, a renforcé les craintes de la communauté internationale quant aux progrès impressionnants des programmes nucléaire et balistique nord-coréens depuis deux ans.
La Corée du Nord justifie la poursuite de ces programmes militaires pourtant interdits par l'Onu par la menace que font selon elle planer les États-Unis sur son existence-même.
Source: fr.sputniknews.com