Téhéran: Trump ferait mieux de s'occuper des problèmes intérieurs de son pays

Donald Trump
En les qualifiant d'«insultants», la diplomatie iranienne a condamné mardi les tweets de Donald
Trump à l'égard de l'Iran et l'a appelé, au lieu de perdre inutilement son temps, à s'occuper des affaires intérieures des États-Unis.

Indigné par les récents tweets de Donald Trump, le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères Bahram Qasemi a appelé le Président américain à adopter comme modèle le credo utilisé dans la tradition perse, à savoir un bon discours et de bonnes actions, pour gagner du respect international pour les États-Unis.
«Il a récemment décrit le peuple iranien comme une "nation terroriste" et a continué à blesser les sentiments nationaux du peuple iranien à la fois dans le pays et à travers le monde. Il a provoqué sa fureur en adoptant un nom inventé pour désigner le golfe Persique», a-t-il déclaré.
Selon le diplomate, le Président américain utilise des mots insultants pour s'adresser au peuple iranien qui a une histoire de plusieurs milliers d'années et qui a influencé par sa culture la civilisation mondiale.
«Sans aucun doute, une telle approche de Trump suscitera des réactions en faveur du peuple digne d'Iran partout dans le monde», a souligné M.Qasemi.
Et de conseiller à Donald Trump de ne pas perdre son temps en publiant des tweets inutiles et insultants.
«Il vaut mieux qu'il s'occupe des problèmes intérieurs des États-Unis, comme les dizaines de personnes tuées chaque jour aux États-Unis lors d'affrontements armés et de fusillades, ainsi que des millions de sans-abri et de personnes affamées dans le pays», a-t-il conclu.

Dans l'un de ses récents tweets, Donald Trump s'est félicité du fait que le peuple iranien ait enfin commencé à agir «contre le régime iranien brutal et corrompu». Le Président a également évoqué le manque de nourriture en Iran, le niveau élevé de l'inflation et l'absence de respect des droits de l'Homme. Enfin, il a souligné que «tout l'argent que le Président Obama leur [aux autorités iraniennes, ndlr] a si bêtement donné est allé au soutien du terrorisme et dans leurs "poches"».
​Mi-octobre, le locataire de la Maison-Blanche avait tenu des propos similaires en déclarant que «le régime iranien» restait le principal soutien du terrorisme, qu'il attaquait les bateaux américains et menaçait la navigation dans le «golfe Arabique» et en mer Rouge.
Source: fr.sputniknews.com