Inde: Un Etat offre des implants mammaires gratuits aux femmes pauvres

Inde
Des milliers de femmes pauvres dans l’état du Tamil Nadu en Inde, se sont vues offrir gratuitement
une chirurgie mammaire esthétique, y compris des implants, a déclaré vendredi, son ministre de la Santé, car « les pauvres ont aussi le droit d’être beaux ».
L’État du sud de l’Inde est connu pour ses programmes populistes, qui comprenaient auparavant des cantines gratuites et qui fournissaient à des milliers de personnes défavorisées des chèvres, des ordinateurs portables et des bicyclettes, entre autres.
Il proposera dorénavant une chirurgie mammaire esthétique gratuite à toutes les femmes, pour des raisons esthétiques ou médicales, en accordant la priorité à celles qui appartiennent aux couches les plus pauvres de la société.
« Si une femme pauvre veut être belle, nous la soutiendrons financièrement« , a déclaré à l’AFP, le ministre de la Santé, C. Vijayabaskar.
« Qu’elles nécessitent des procédures médicales ou un traitement de beauté, ce sera gratuit. »
Le Tamil Nadu est classé parmi les États les plus performants du système public de santé en Inde, comparé à d’autres établissements gérés par le gouvernement dans de nombreuses autres parties de ce vaste pays.
Mais les critiques du nouveau régime ont déclaré que le gouvernement de l’État gaspille de l’argent public en chirurgie esthétique au lieu de dépenser de l’argent pour traiter des maladies graves.
« Il est regrettable que nous nous concentrions maintenant sur la beauté au lieu de chirurgies vitales », a déclaré le Dr S. Elango, ancien responsable de la santé publique de Tamil Nadu, au Times of India.
La chirurgie esthétique des seins est de plus en plus populaire en Inde, mais les hôpitaux privés facturent entre 2 300 $ et 3 800 $ pour une procédure, soit le salaire d’une année pour la plupart des Indiens.
Plus de 90 000 chirurgies ont été réalisées dans le pays en 2016, selon la Société internationale de chirurgie plastique esthétique, contre 50 600 en 2010.
Le programme du Tamil Nadu a été lancé mercredi dans une clinique publique de la capitale Chennai, avec la promesse de l’étendre prochainement à d’autres districts de l’Etat.
V. Ramadevi, qui dirige la clinique, a déclaré à l’AFP que certaines femmes voulaient une telle chirurgie parce qu’elles « font face à des problèmes psychologiques qui peuvent avoir de graves répercussions sur leur vie ».
« Leur carrière, leur mariage a déraillé parce qu’elles sont raillées et leur confiance est brisée », a-t-elle dit, ajoutant que la clinique s’attend à ce que jusqu’à 150 femmes par mois acceptent l’offre.
L’un des États les plus prospères de l’Inde, le Tamil Nadu a pendant des décennies offert des cadeaux à sa population marginalisée, principalement sous le gouvernement de l’actrice populaire devenue politicienne Jayalalithaa. Elle est décédée en 2016, mais son parti règne toujours sur l’état.
Crédit photo: AdomOnline
Source: afrikmag.com