Washington démasque le plan chinois visant à anéantir les USA

Un dracon chinois
L’armée chinoise mise désormais sur une stratégie développée il y a 2.500 ans, relate le magazine
The National Interest, se référant aux récentes études de l’Institut de recherche Rand Corporation, et explique comment la Chine compte l’utiliser contre les États-Unis.
La nouvelle doctrine militaire de la Chine, élaborée en fait il y a au moins 2.500 ans, repose sur le principe de «gagner la guerre sans participer aux combats», écrit le National Interest. En cas de conflit avec les États-Unis, la Chine fera tout afin d'empêcher Washington d'utiliser ses armes de précision qu'elles soient terrestres, maritimes ou aériennes, explique le magazine.
En outre, l'armée chinoise tenterait de mettre hors service les systèmes américains d'analyse de données et ceux de transmission d'ordres, si bien que les manœuvres des Forces aériennes, terrestres et navales des États-Unis seraient chaotiques et infructueuses sur tout le front. Si l'armée chinoise recourait également à des méthodes d'attaque informatique, elle pourrait «supplanter» l'ennemi sur le champ de bataille.
À en croire le magazine, les Américains ont déjà eux-mêmes utilisé une telle stratégie en 1991 en Irak lors de l'opération Desert Storm. La Chine en aurait selon toute évidence tiré des leçons et sa politique extérieure actuelle serait loin d'être pacifique, conclue le magazine.
Le Pentagone a publié vendredi sa nouvelle «Revue de la posture nucléaire» américaine dans laquelle il accorde une grande attention au développement des forces nucléaires russes. Parmi les autres menaces potentielles, sont cités la Corée du Nord, l'Iran et la Chine. Le département américain de la Défense a souligné que les efforts des États-Unis seraient concentrés sur le développement des armes nucléaires de faible puissance.