Au Ghana, des pilules pour accoucher d'”un bébé clair de peau”

Prendre des pilules dès la grossesse pour espérer avoir un enfant à la peau clair. C’est une nouvelle
tendance au Ghana, mais selon les autorités, une telle pratique présente de graves dangers pour la santé.
Une pratique qui est en train de se développer dans le pays, où des pilules sont souvent introduites clandestinement en grande quantité.
Le gouvernement prévient que l’utilisation de ces comprimés est dangereuse et souligne qu’il n’y a aucune preuve concernant un quelconque produit pouvant éclaircir la peau de l’enfant dès la grossesse.
De nombreux dangers pour la santé
Parmi les risques sanitaires, les experts médicaux citent des malformations congénitales, y compris des dommages aux membres et aux organes internes.
Les autorités ghanéennes ont décidé de traquer et de poursuivre en justice les entreprises et les individus en possession des comprimés illicites.
Autre stratégie en vogue au Ghana, mais aussi au Nigeria, pour tenter d’avoir un enfant à la peau claire : masser son ventre de femme enceinte avec des produits dépigmentants.
bbc Afrique