Cameroun crise anglophone : le Cameroun doit revenir au système fédéral aboli sous Ahidjo selon Herman Cohen, un ancien secrétaire d'Etat adjoint américain pour l'Afrique

L’image contient peut-être : 1 personne, costume
Herman Cohen, un ancien secrétaire d'Etat adjoint américain pour l'Afrique, a déclaré que le
gouvernement devait revenir sur le système fédéral original qui, selon lui, avait été «aboli illégalement» pendant le mandat du premier président Ahmadou Ahidjo.
L’image contient peut-être : texte
Ahidjo, le premier président du pays, a gouverné avec un système fédéral pendant les douze premières années de sa présidence. Mais en 1972, le système fédéral a été aboli pour une République-Unie du Cameroun dirigée depuis Yaoundé.
Ahidjo a démissionné de son poste de président en 1982 et Paul Biya a repris les rênes. La structure de gouvernance actuelle concentre le pouvoir à la présidence malgré deux chambres de la législature - l'Assemblée nationale de 180 membres et le Sénat de 100 membres.
Le président est élu pour un mandat de sept ans. La présidence crée la politique, administre les agences gouvernementales, commande les forces armées, négocie et ratifie les traités, et déclare l'état d'urgence si besoin est.
Le président nomme des représentants du gouvernement à tous les niveaux, du Premier ministre (considéré comme le chef du gouvernement officiel) aux gouverneurs des provinces et des préfets, sous-préfets.
(africanews.com) (Néhésy Néfer)
Marketing Politique