Le Président iranien présente ce qu’il considère comme la seule solution en Syrie

Hassan Rohani
«Le terrorisme en Syrie n'est pas encore éradiqué et menace d'autres pays de la région», a déclaré le
Président iranien Hassan Rohani, estimant que le renforcement des positions de Damas est le seul moyen de sortir de la crise dans le pays.
Le renforcement des positions de Damas est le seul moyen de sortir de la crise en Syrie, a déclaré le Président iranien Hassan Rohani lors d'une rencontre avec le ministre français des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian à Téhéran.
«Il n'y a pas d'autre moyen de résoudre la crise en Syrie que de renforcer le gouvernement central de Damas», a déclaré Hassan Rohani, dont les propos ont été publiés sur le site Internet de l'administration présidentielle.
Et d'ajouter: «Le terrorisme en Syrie n'est pas encore éradiqué et menace d'autres pays de la région».

La Ghouta orientale reste l'un des derniers fiefs des terroristes en Syrie. Ce territoire est contrôlé par Jaysh al-Islam*, le Front al-Nosra* et Ahrar al-Cham* qui pilonnent régulièrement la capitale syrienne et ses alentours et ce malgré le fait que la Ghouta orientale est une zone de désescalade. Le 24 février, le Conseil de sécurité de l'Onu a adopté la résolution 2401, réclamant «que toutes les parties arrêtent les hostilités sans délai pour au moins 30 jours consécutifs en Syrie pour une pause humanitaire durable».
Des pauses humanitaires de cinq heures sont organisées en Ghouta orientale depuis le 27 février sur l'ordre de Vladimir Poutine. Les autorités syriennes et le Centre pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie ont établi un couloir humanitaire au niveau du secteur d'al-Wafedin. Toutefois, les extrémistes le pilonnent régulièrement empêchant ainsi les civils de l'emprunter pour quitter la zone des combats.
*Jaysh al-Islam, le Front al-Nosra et Ahrar al-Cham sont des organisations terroristes interdites en Russie
Source: fr.sputniknews.com